Macouria, « de la parole aux actes » face à l’habitat informel

Macouria, « de la parole aux actes » face à l’habitat informel

 Depuis plus de trois ans, à proximité de la rue qui porte le même nom, le squat dit de « la Lagune » est présenté comme le nouveau Sablance. Au niveau du PK14, sur une ancienne parcelle privée, près d’une trentaine de maisons ont été construites illégalement en un court laps de temps. Ce qui avait de quoi inquiéter la mairie, puisqu’un projet d’îlot d’habitations destinées aux agents de la collectivité était prévu sur place.

« On a souhaité mettre un coup d’arrêt à l’expansion des habitats...

franceguyane.fr 327 mots - 11.09.2021
Cet article d'archive est payant ou réservé à nos abonnés ayant un crédit suffisant
Vous disposez d'un compte avec un crédit d'archives ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié
Nos formules d'achat d'archive à l'unité
Nos formules d'abonnement

Découvrez toutes nos offres d'abonnement

Découvrir