France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Les musulmans fêtent la fin du ramadan

Samir MATHIEU Mercredi 5 Juin 2019 - 03h25
Les musulmans fêtent la fin du ramadan
L'Aïd el Fitr marque la fin du ramadan. - Samir Mathieu

L’Aïd el Fitr a été célébré hier chez les musulmans pratiquants en Guyane aussi, à la salle polyvalente de l’église Sainte-Famille, à Cayenne. Après le prêche, les membres de la communauté ont partagé des douceurs. L’Aïd el Fitr marque la fin du ramadan. Dans quarante jours exactement, ce sera l’Aïd el Kébir, la fête du sacrifice et du partage de l’agneau. Samir MATHIEU

.

« La satisfaction d’aller jusqu’au bout »

« La rupture du jeûne rappelle qu’on a passé une bonne journée, dure parfois, et c’est la satisfaction d’arriver au bout, puis de manger, boire. Cette année, ça été un peu plus facile le ramadan car il a plu donc il faisait un peu plus frais. Les jours où il faisait beau et chaud, c’était plus difficile. Avec les activités sportives à côté, c’était le plus dur parfois à tenir. »

Nessim Aïd - Samir Mathieu
« Une récompense après le ramadan »

« La fête de l’Aïd permet de rassembler toute la communauté et de fêter la fin du ramadan et tout ce qui va avec. C’est un moment qui se vit en famille, avec des amis. On fait plaisir aux enfants. C’est une récompense après les efforts du ramadan. »

Salif - Samir Mathieu
« Une joie mais aussi une tristesse »

« L’Aïd et la fin du ramadan, c’est une joie, mais aussi une tristesse. Une joie car c’est une célébration. On se doit d’être content. Tout le monde est heureux. C’est aussi une tristesse car le ramadan, c’est tellement une période où l’on se consacre à Dieu, où l’on se sent connecté les uns aux autres... que de voir cette période-là partir, ça amène une certaine tristesse. »

Farouck - Samir Mathieu

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une
3 commentaires