Les frontières, pas si fermées que ça : explications

Les frontières, pas si fermées que ça : explications

Le préfet le clame depuis des mois : les frontières avec le Suriname et le Brésil sont fermées. C’est l’une des mesures phares dans la lutte contre le Covid-19. Mais qu’en est-il vraiment ? Les effectifs des forces de l’ordre ne suffisent pas à bloquer les passages sur les fleuves, que ce soit sur le Maroni ou sur l’Oyapock. Explications.

A NOS LECTEURS
Cet article est extrait de notre nouveau journal hebdomadaire numérique ! Retrouvez-le en intégralité ici : https://bit.ly/2IJZOWd 
 La fermeture des frontières avec le Brésil et le Suriname, officiellement en vigueur depuis le mois de mars, est en réalité très difficilement applicable. Plusieurs raisons à cela : la première est géographique. La Guyane partage 510 kilomètres de frontière avec le Suriname et 730 avec le Brésil. Elles suivent sur la quasi-totalité des tracés par les...
franceguyane.fr 1210 mots - 20.11.2020
L’accès à la totalité de ce contenu est payant ou réservé aux abonnés
Déjà abonné(e) ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié

Abonnez-vous


Le premier mois à 1€

Pass numérique 1 jour

Accès au site pendant 24h pour 1,70€
Voir toutes les offres