France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
CAYENNE

Le rectorat toujours bloqué : une rencontre aura lieu cet après-midi

Samir MATHIEU Mardi 13 Novembre 2018 - 11h06
Le rectorat toujours bloqué : une rencontre aura lieu cet après-midi
L'entrée du rectorat est bloquée depuis hier matin - S.M.

Deuxième jour de grève ce mardi dans l'Education nationale en Guyane. Le rectorat reste bloqué. Des établissements sont fermés. Une rencontre est prévue cet après-midi entre l'intersyndicale et le recteur.

La grève se poursuit dans l'Education nationale en Guyane. Le mouvement national s'est concentré sur des problématiques locales. L'intersyndicale maintient la pression à Cayenne, en bloquant toujours l'entrée du rectorat. Les syndicalistes ont ainsi passé la nuit sur le piquet de grève. Ce matin, un premier échange a eu lieu entre le directeur de cabinet du recteur, Félix William, et l'intersyndicale. Il a été convenu d'une rencontre entre le recteur et les cadres du rectorat, et l'intersyndicale. Elle se déroulera dans un bâtiment, en face du rectorat. 
Par ailleurs, plusieurs établissements sont bloqués à Saint-Georges de l'Oyapock. Là, ce sont les parents d'élèves qui montent au créneau. Les écoles Sulny, Elie Castor et Gabin Rozé sont fermées. Les parents d'élèves sont en colère contre le recteur, car il ont envoyé six lettres depuis la rentrée de septembre, qui sont toutes, selon eux, restées sans réponse.
COMPTE RENDU DANS VOTRE EDITION DE MERCREDI

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
5 commentaires
3 commentaires
A la une
1 commentaire