France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Le Conseil d'Etat lève l'interdiction de rassemblement dans les lieux de culte

HRE avec AFP Lundi 18 Mai 2020 - 16h00
Le Conseil d'Etat lève l'interdiction de rassemblement dans les lieux de culte

Le Conseil d’État a ordonné, ce lundi 18 mai, au gouvernement de lever l’interdiction “générale et absolue” de réunion dans les lieux de culte, mis en place dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire, en raison de son “caractère disproportionné”.

Saisie en référé par plusieurs associations et requérants individuels, la plus haute juridiction administrative a estimé dans une ordonnance que cette interdiction porte “une atteinte grave et manifestement illégale” à la liberté de culte et enjoint le gouvernement de la lever “dans un délai de huit jours”.

Le décret pris par le Premier ministre Édouard Philippe le 11 mai, dans le cadre du déconfinement en pleine pandémie de coronavirus, interdit tout rassemblement ou réunion au sein des établissements de culte, à l’exception des cérémonies funéraires, qui sont limitées à vingt personnes.
Des mesures moins strictes prises dans d’autres cadres

Dans son ordonnance rendue ce lundi, le juge des référés observe que “des mesures d’encadrement moins strictes” peuvent être prises, à l’image de “la tolérance des rassemblements de moins de 10 personnes dans d’autres lieux ouverts au public”, admise dans ce même décret, rapporte le Conseil d’État dans un communiqué.

“Il juge donc que l’interdiction générale et absolue présente un caractère disproportionné au regard de l’objectif de préservation de la santé publique et constitue ainsi, eu égard au caractère essentiel de cette composante de la liberté de culte, une atteinte grave et manifestement illégale à cette dernière”, souligne le Conseil d’État.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
2 commentaires

Vos commentaires

Affreux Jojo 18.05.2020
Le Conseil d'Etat a-t-il toute sa tête ?

Non mais franchement, on avait besoin de ça ?

Répondre Signaler au modérateur
fr.atoy 19.05.2020
liberté de culte

une réouverture encadrée est possible
seriez vous intolérant?

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
1 commentaire
4 commentaires
A la une
2 commentaires