Le bouillon d’awara, indétrônable !

Le bouillon d’awara, indétrônable !

Lucienne et Juldon Antoinette : Les deux cuisiniers du bouillon d’awara. - Photos : Christine Guichard - CG


• 1 Ramassage des fruits d’awara, j’enlève la tête, je les lave et congèle.


Ramassage des waras au sol - CG


• 2 Deux jours avant le Jour J (le vendredi 15 avril) je pile les fruits, j’enlève la graine et je lave la chair avec de l’eau chaude. Je récupère le jus à l’aide du minaret et du tamis. Je mets le tout sur feu de bois. Après quelques heures de cuisson je peux récupérer l’huile wara....

franceguyane.fr 391 mots - 16.04.2022
Cet article d'archive est payant ou réservé à nos abonnés ayant un crédit suffisant
Vous disposez d'un compte avec un crédit d'archives ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié
Nos formules d'achat d'archive à l'unité
Nos formules d'abonnement

Découvrez toutes nos offres d'abonnement

Découvrir