France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
société

La scientologie s’installe en Guyane

Samedi 14 Septembre 2019 - 03h15
La scientologie s’installe en Guyane
La fondation » Drug Free World » s’est implantée en Guyane la semaine dernière en présence de nombreux élus qui ignoraient les liens entre la fondation Drug free world et la scientologie. - EE

Derrière la fondation Drug free world, officiellement installée à Cayenne la semaine dernière, on retrouve l’église de la scientologie. Cette organisation d’origine américaine considérée comme sectaire en France a notamment été condamnée pour « escroquerie en bande organisée ». Décryptage.

Si les buts affichés par la fondation Drug free world (Un monde sans drogue), implantée à Cayenne depuis la semaine dernière, sont louables, son origine, elle, est controversée. Même si aucun des tracts ne le mentionnent et qu’a aucun moment de la conférence de presse la semaine dernière, où de nombreux politiques ont répondu présents, le sujet n’a été évoqué, cette fondation est une émanation de l’église de la scientologie. Les élus affirment ne pas avoir été informés du lien entre la fondation et l’organisation. Celle-ci, considérée comme sectaire en France a déjà été condamnée a de multiple reprises (voir ci-dessous) et fait l’objet d’une surveillance de la mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes). Cette mission interministérielle confirme que « la fondation participe à des campagnes visant à recruter de futurs adeptes de la scientologie sous le masque de la lutte contre la consommation des drogues ».

Prosélytisme masqué

L’église de scientologie se définit comme une religion, fondée par Lafayette Ron Hubbard, auteur de science-fiction dans une précédente carrière, qui a pour ambition de « fournir à l’individu une voie précise menant à une compréhension totale de sa vraie nature spirituelle et des rapports qu’il entretient avec lui-même, sa famille, les groupes, l’humanité, toutes les formes de vie, l’univers matériel, l’univers spirituel et l’Être suprême ». Afin de recruter ses adeptes, cette organisation composite avance masquée, en créant une multitude d’associations ou de structures dont les liens avec l’église de scientologie ne sont pas clairement mentionnés. « Elle se caractérise par son prosélytisme, l’un des usages de ce mouvement étant de convertir autrui à l’occasion d’un test de personnalité gratuit, de la diffusion de tracts ou de brochures, de conférences « d’introduction » gratuites, ou de toutes autres manifestations « culturelles » ou à visée humanitaire », précise la Mivilude. C’est la première fois que la fondation Drug free world s’implante en Guyane, mais elle est déjà présente dans d’autres régions françaises, sous un nom différent mais avec des objectifs semblables, comme nous l’explique la Miviludes, « autour des manifestations sportives ou festives qui rassemblent des jeunes, il nous a été signalé la diffusion de tracts « Non à la drogue, oui à la vie » qui est une émanation de la Scientologie. »

« J’ai mes convictions religieuses »

Sous couvert de désintoxication, la scientologie propose des cures dans des centres Narconon, que l’on retrouve dans le monde entier bien qu’en France aucun ne soit officiellement déclaré. « Dans ces centres on prône une « purification » avec une prise intensive de vitamines, des séances de sauna ainsi que des régimes alimentaires particuliers, qui s’accompagne d’une forte incitation à adhérer aux idées de la scientologie », précise la Mivilude. La journaliste Alizé Utteryn, ambassadrice pour la fondation Drug free world pour les Amériques, dont l’association Alizé la vie est le pilier de la mise en place de ce programme, explique cependant n’avoir aucun lien avec la scientologie. « Je suis catholique, j’ai mes convictions religieuses et aujourd’hui je fais une campagne dans l’intérêt général. L’idée c’était de pouvoir profiter de ce programme qui est mis à disposition gratuitement et qui permet de lutter contre la drogue. Je précise que la scientologie n’a rien financé, tout ce qui a été dépensé, l’a été sur mes fonds propres et ceux de mes partenaires. Aux États-unis, la scientologie n’est pas vue de la même manière, c’est une religion et je n’avais pas imaginé que ça créerait une telle polémique ! » Elle n’a en revanche, pas renoncé à finaliser l’installation de la fondation Free drug world, fin novembre.

Premier signalement en Guyane

La préfecture explique que« l’implantation de la fondation dont il est question n’est pas connue pour l’heure, mais le groupe de travail sur les dérives sectaires prévu par la circulaire du 6 septembre 2018 du ministre de l’Intérieur a prévu de se réunir au mois d’octobre, en présence de représentants de la Miviludes. » En 2016, 2 500 signalements ont été réalisés auprès de la Miviludes dont 69 pour la scientologie mais aucun jusqu’à présent en Guyane.

Angélique GROS

« Déstabilisation mentale »

L’approche analytique des risques de dérives sectaires des mouvements dont les agissements sont attentatoires aux Droits de l’homme et aux libertés fondamentales ou constituent une menace à l’ordre public ou sont contraires aux lois et règlements conduit la Mivilude a apprécier le risque sectaire sur plusieurs critères. En ce qui concerne la scientologie, les critères les plus éclairants sont : la déstabilisation mentale ; les exigences financières exorbitantes ; les ruptures avec l’environnement d’origine ; le détournement des dispositifs et les fraudes économiques ; l’opacité de la gestion et des circuits

financiers ; et l’existence de procédures judiciaires et de contentieux administratifs ou commerciaux.

La scientologie condamnée pour escroquerie

En 1997, par la cour d’appel de Lyon, de l’ancien président de la scientologie à Lyon, pour homicide involontaire et escroquerie, ainsi que pour sa responsabilité dans le suicide d’un adepte.

En 1999 à Marseille, de cinq scientologues pour escroquerie.

En 2003, de l’ « Église de scientologie Île-de-France » pour le fichage illicite d’anciens membres.

En octobre 2013, condamnation définitive par la cour de Cassation de deux des principales structures françaises de la scientologie (l’« Association spirituelle église de scientologie-celebrity center » et sa librairie SEL), pour escroquerie en bande organisée, recel aggravé, extorsion, à des amendes d’un montant cumulé de 600 000 euros, de quatre de ses dirigeants à des peines de prison avec sursis et des amendes pour les mêmes faits, et enfin de deux autres responsables à des peines d’amendes pour exercice illégal de la pharmacie.

Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
31 commentaires

Vos commentaires

gilou901 17.09.2019

Il est bien surprenant de donner uniquement la parole à la Miviludes dans cette affaire.
La Miviludes est au service de Big Pharma et des mouvements pro OGM. C’est la raison pour laquelle elle voit des dérives sectaires derrière tous les mouvements qui prônent le bien être sans recours à des médicaments, et attaque de nombreux mouvement écolos. Elle s’en prend aussi bien à la sophrologie qu’à l’anthroposophie ou la médecine ayurvédique, pratiquée en Inde depuis des milliers d’année et reconnue par l’OMS pour ses bienfaits. Elle attaque aussi la Scientologie car la Scientologie permet de se débarrasser des drogues sans avoir recours à des médicaments, contrairement à la plupart des méthodes de sevrage qui rapportent gros aux industries pharmaceutiques.
La Miviludes a été condamnée à plusieurs reprises pour ses attaques non fondées. Son président s’est bien gardé d’en parler.
Alors je dis bravo à ces élus présents à l’inauguration. Et je dis longue vie à tous ceux qui vont être initiés aux dangers des drogues et ainsi éviter de tomber dans un engrenage infernal.

Répondre Signaler au modérateur
m&ms 19.09.2019
lol

Complotiste et sectaire...

Répondre Signaler au modérateur
gilou901 17.09.2019

Vous avez publié une réponse de ma part et ce matin elle avait disparu. Pourquoi ne respectez vous pas la liberté d’expression ? Avez-vous eu des pressions, des intimidations de la part de la Miviludes ? Un journaliste se doit d’être impartial et de publier toutes les opinions, même si elles sont contraires à la sienne. Ce jeune qui sera sauvé des drogues par cette association c’est peut-être votre frère ou votre fils. Merci de remettre en ligne mon commentaire. Vous honorerez votre profession. Je vous renvoie l'article dans un courrier séparé.

Répondre Signaler au modérateur
gilou901 17.09.2019

Qu'ont fait les membres de la Miviludes pour empêcher que des jeunes tombent dans piège de la drogue? Vont-ils sur le terrain pour informer ces jeunes désemparés. Aident-ils les familles de drogués à trouver des solutions efficaces?
Tout ce qu'ils savent faire c'est conseiller à ces jeunes d'aller voir un psychiatre qui leur donnera des médicaments psychiatriques pour le grand bonheur des laboratoires pharmaceutiques, mais qui ne résoudra pas leurs problèmes.
Et que fait la Miviludes pour empêcher la radicalisation islamique de jeunes en manque d'identité? rien non plus.
Alors il serait temps de laisser agir les associations qui ont des solutions concrètes et efficaces à proposer. Il serait temps de soutenir les gens qui donnent bénévolement de leur temps pour que le fléau de la drogue arrête de se propager. Alors, moi, je soutiens entièrement cette association.

Répondre Signaler au modérateur
antcorp 18.09.2019

"Et que fait la Miviludes pour empêcher la radicalisation islamique de jeunes en manque d'identité?" Dans les pays du Maghreb par exemple les frères musulman sorte des jeunes de la rue et de la drogue pour pouvoir les radicaliser ce qui me fait penser a la même technique que la scientologie seul le but final est différent pour ce dernier c'est l'argent et le pouvoir en bonne culture Anglo-saxonne

Répondre Signaler au modérateur
Claire Novembre 19.09.2019

Mais qui vous empêche de créer votre propre association,de faire appel à la générosité de donateurs pour créer et financer des matériaux de prévention et d'information,de trouver des bénévoles pour les distribuer,d'organiser des conférences dans tous les pays avec des témoignages d'anciens toxicomanes etc.?
Faites d'abord ce travail avant de critiquer les personnes de bonne volonté qui ont le courage de faire quelque chose pour lutter contre ce fléau,en voici deux exemples parmi des centaines d'autres :
Beatriz Villarreal
Dans la communauté hispanique de San Diego en Californie, la consommation de drogues est largement répandue et commence à un âge précoce. Beatriz Villarreal s’est donné comme mission dans la vie de lutter contre la toxicomanie, en informant des familles des dangers de la drogue. Les résultats sont prometteurs.
https://www.scientology.tv/fr/series/voices-for-humanity/beatriz-villarreal.html
Carmen Margro
Dans tous les quartiers infestés de drogue de l’Afrique du Sud, l’ancienne toxicomane Carmen Margro, qui a transformé sa vie, amène l’espoir à des communautés entières avec l’éducation, en prenant la tête d’un mouvement qui fournit des informations sur les effets dévastateurs de la drogue.
https://www.scientology.tv/fr/series/voices-for-humanity/carmen-margro.html

Répondre Signaler au modérateur
dtc97300 17.09.2019

Où sont passés miraculeusement les autres réponses ?

Répondre Signaler au modérateur
Keskimariv 16.09.2019
Oh la la !!

Quel spectacle désolant qu'offre cette Maire sur cette photo ! Sous prétexte de gratuité, on ne vérifie pas où l'on met les pieds ? Après, faut pas s'étonner du désintérêt de la chose publique par la population

Répondre Signaler au modérateur
antcorp 16.09.2019

L'arrêt de la cour d'appel de Paris pointe les "manoeuvres frauduleuses" ayant "trompé les victimes en recourant systématiquement à des tests de personnalité dépourvus de valeur scientifique et analysés dans la seule perspective de vendre des services ou divers produits"

Répondre Signaler au modérateur
Claire Novembre 16.09.2019

OK,sauf que ce n'est pas du tout ce que disent d'autres tribunaux plus impartiaux que cette cour d'appel de Paris!
Le 11 mars 2016, le Tribunal correctionnel de Bruxelles a mis fin à 18 années de harcèlement judiciaire à l'égard de l'Eglise de scientologie de Belgique et de ses membres,toutes les accusations contre la scientologie ont été rejetées,le tribunal a estimé que le procureur et les enquêteurs avaient voulu faire le procès d'une philosophie religieuse !
Le tribunal de Bruxelles est-il moins efficace que celui de Paris ? il est surtout plus impartial !
Chaque citoyen attend de la justice qu'elle soit impartiale,c'est ainsi qu'elle est efficace !

Répondre Signaler au modérateur
antcorp 16.09.2019

je réitère mon commentaire ci dessus disparu une première fois voyons si le miracle vas ce reproduire

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
Guyane

« Mòso blag ! Mòso sèryé »

Mercredi 28 août 2019

Guyane

« Mòso blag ! Mòso sèryé »

Mercredi 28 Août 2019

A la une
Une

Xavier Harry récompensé à New York

FXG à Paris - Lundi 21 Octobre 2019