La régie de quartier repeint l'ancienne prison

Les plaisanteries vont bon train entre les apprentis qui composent le chantier d'insertion professionnelle dans la cité Uranus, à Cayenne. Tous, ou presque, ont moins de 25 ans et sont embauchés par la régie de quartier entre six mois et deux ans alors qu'ils sont considérés comme « très éloignés de l'emploi » .
L'objectif de leur contrat est de les remobiliser par le travail sur des chantiers variés. Ce groupe s'attelle à la pose de placo-plâtre dans ce qui deviendra le local...

France-Guyane 566 mots - 13.06.2017
Cet article d'archive est payant ou réservé à nos abonnés ayant un crédit suffisant
Vous disposez d'un compte avec un crédit d'archives ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié
Nos formules d'achat d'archive à l'unité
Nos formules d'abonnement

Découvrez toutes nos offres d'abonnement

Découvrir