• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
SOCIAL

La première auto-école solidaire et nomade de Guyane

Marie ODRY Jeudi 7 Juillet 2022 - 17h17
La première auto-école solidaire et nomade de Guyane
Le véhicule aménagé qui donne des cours pour l'examen du permis de conduire dans les communes rurales de Matoury. - JG

Ce jeudi 7 juillet, a eu lieu l’inauguration de la première auto-école itinérante de Guyane à la mairie de Matoury. Ce projet, pensé par l’association Auto-école Sociale Nomade (AESN), permet aux personnes en situations précaires d’obtenir un permis de conduire plus facilement afin de leur permettre la mobilité et l’accès à l’emploi. Depuis presque un mois, un véhicule aménagé circule sur les zones rurales de la commune de Matoury et Roura pour un apprentissage à moindre coût.

 On ne vous apprend rien, le permis de conduire en Guyane est indispensable. Dès lors, l’association Auto-école Social Nomade veut aider les personnes en situation précaire à obtenir leur permis de conduire plus facilement. Ce projet permet aux habitants en situation de chômage, déscolarisés, sans qualification, étudiants précaires, bénéficiaires du RSA, apprentis ou en insertion vivant dans les secteurs isolés et ruraux de Matoury, de se rendre à une auto-école. L'objectif est de développer la dynamique d’insertion professionnelle et sociale.
Comment se déroule l’action solidaire?
Dorénavant, un véhicule aménagé se déplace dans les zones rurales de Matoury, notamment à Stoupan et Sainte-Rose de Lima, et dans le bourg de Roura et et Cacao.

Dans ce véhicule, les personnes bénéficiaires de ce service ont accès à des cours de code de la route et à un simulateur de conduite. Ces cours sont limités à 5 personnes. Les candidats sont recommandés par des organismes prescripteurs comme Pôle emploi, mission locale… Le coût total pour l'élève est de 370 euros. “Nous agissons dans un but de cohésion social. Nous voulons permettre aux personnes d’obtenir leur permis de conduire à un tarif modéré.", nous confie Serge Smock, maire de Matoury et Président de la CACL ( Communauté d’Agglomération du Centre Littoral de Guyane).

Ce dispositif a été financé par le fonds européen LEADER dans le cadre de l’Agglo’GAL de la CACL, qui mise sur le développement économique rural, avec une aide de 273 447,54 euros. Cette somme comprend l’achat du véhicule aménagé, le recrutement et la formation d’une monitrice, l’achat d’un simulateur, d’un véhicule auto-école et de matériels informatique et pédagogique.

L’idée provient notamment de Nathalie Charles: “ J’ai été monitrice dans plusieurs structures. À Macouria, en parlant avec les élèves, il était compliqué parfois pour eux de venir, notamment ceux des communes isolés." La monitrice à alors pensé à faire son propre van d’auto-école qui vagabonde dans les quartiers isolés.

À suivre sur France-Guyane.
Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
2 commentaires
A la une
1 commentaire