• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
COVID-19

La France impose une quarantaine aux voyageurs du Brésil, d'Argentine, du Chili et d'Afrique du sud

Rédaction web avec AFP Samedi 17 avril 2021
La France impose une quarantaine aux voyageurs du Brésil, d'Argentine, du Chili et d'Afrique du sud
Consignes sanitaires à l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle le 18 mars 2021 - ERIC PIERMONT (AFP/Archives)

Cette mesure, qui sera progressivement mise en oeuvre jusqu'à sa pleine entrée en vigueur samedi 24 avril, s'appliquera également aux voyageurs en provenance de Guyane et des tests antigéniques systématiques seront mis en place à l'arrivée pour les trajets de la Guyane vers les Antilles.

La France va instaurer une quarantaine obligatoire de dix jours pour les voyageurs en provenance du Brésil, d'Argentine, du Chili et d'Afrique du Sud, face à l'inquiétude sur les variants du Covid-19, a annoncé Matignon samedi.

Les vols avec l'Argentine, le Chili et l'Afrique du Sud sont maintenus, alors que Paris avait annoncé dès mardi la suspension des liaisons aériennes avec le Brésil pour limiter la propagation d'un variant local, baptisé P1, réputé plus contagieux et dangereux. Cette suspension sera prorogée jusqu'au vendredi 23 avril inclus.

Pour justifier le maintien des vols avec l'Argentine, le Chili et l'Afrique du Sud, Paris dit que la présence de variants n'y atteint "pas les niveaux observés au Brésil". Mais les voyageurs venant de ces trois pays, ainsi que du Brésil, devront désormais se soumettre à un isolement de 10 jours, accompagné de restriction des horaires de sortie, avec un renforcement des amendes.

Cette mesure, qui sera progressivement mise en oeuvre jusqu'à sa pleine entrée en vigueur samedi 24 avril, s'appliquera également aux voyageurs en provenance de Guyane et des tests antigéniques systématiques seront mis en place à l'arrivée pour les trajets de la Guyane vers les Antilles.

La liste des catégories de personnes autorisées à venir en France restreinte
"Un système de vérification sera mis en place, avant l'embarquement puis à l'arrivée, de l'existence d'un lieu de quarantaine adapté aux exigences sanitaires et des contrôles du respect de la quarantaine seront effectués au domicile par la police ou la gendarmerie nationales, accompagnés d'un renforcement des amendes en cas de non-respect de l'isolement", a précisé Matignon.
En outre, pour les personnes arrivant de ces quatre pays, et à compter du samedi 24 avril, la liste des motifs et des catégories de personnes autorisées à venir en France sera restreinte, pour l'essentiel, aux seuls ressortissants nationaux, leurs conjoints et enfants, et aux ressortissants de l'Union européenne ou d'un pays tiers ayant leur résidence principale en France.

Le dispositif de test avant l'embarquement sera également renforcé: un test PCR négatif de moins de 36h (au lieu de 72h), ou un PCR négatif de moins de 72h accompagné d'un test antigénique négatif de moins de 24h seront désormais nécessaires. La réalisation d'un test antigénique sera rendue systématique à l'arrivée en France, avant de quitter l'aéroport.

Ces nouvelles mesures interviennent "alors que la situation épidémique se stabilise sur le territoire national", selon Matignon. Elles seront discutées avec les partenaires européens "en début de semaine" et d'autres pays pourraient encore venir grossir la liste, sur la base des critères identifiés par le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC).

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
8 commentaires

Vos commentaires

Ti-Rex 19.04.2021
Double peine !

Une des conséquences de ces mesures a soigneusement été éludée. En effet, si un motif impérieux vous impose de vous rendre sur l'hexagone, ce sera la double peine !

Anticipant l'insignifiance du taux de remplissage de ses avions, Air France a subrepticement multiplié par trois le prix du billet, sans que cette facétie apparaisse sur son site officiel.

La Compagnie gavée d'argent public ne manquera pas toutefois de vous souhaiter un très bon voyage...

Répondre Signaler au modérateur
dogs 19.04.2021

Au moins les passeurs de mort ne pourront plus voyager avec leurs cargaisons de cocaine!!!

Répondre Signaler au modérateur
P.Daudet 18.04.2021

Où est la pertinence du confinement (lapsus du préfet au JT) de dimanche et des déclarations hasardeuses sur les tests à Iracoubo et Régina ? Si le virus est arrêté en Guyane grâce à ces mesurettes, pourquoi ne l’est-il pas pour le voyageur qui rentre dans la mère patrie ?

Ce confinement cache-t-il d’autres intentions plus malsaines ?

Contraindre pour évaluer les réactions de la population et sa capacité à accepter d’autres privations ?

Renforcer les liens de vassalité entre potentats locaux en divisant la population pour conserver le pouvoir.

Inquiéter davantage les Guyanais pour inciter à la vaccination.

Moins de 10 % des tests depuis le début de l’épidémie sont positifs. Après le tsunami de juillet, la vague de Noël, la vaguelette actuelle, qui croit encore que le mouvement lunaire des marées va nous submerger ?

Le virus est là comme le VIH qui tue un millier de sidéens par an en France. Plus de 3000 personnes, 200 par an, vivent avec le SIDA en Guyane.

La mycobactérie de la tuberculose fait encore 1,5 millions de morts malgré 3 milliards de vaccins, recommandés en Guyane !

Les mesures administratives sous prétextes d’épidémie « CONTRE » la population et non pas « AVEC » ont d’autres objectifs que la sécurité sanitaire. S’interroger sur les motifs cachés et l’efficacité des décisions contribuerait davantage à la conscience et l’adhésion citoyenne.

Ecoutez l’exaspération anonyme diffusée sur les réseaux sociaux. Labé pa ka préché pou wòb a’y.

Répondre Signaler au modérateur
Smet 18.04.2021
Inquiéter davantage les Guyanais pour inciter à la vaccination

On l'attendait celle là : négation de la pandémie, invitation à scruter les bêtises divulguées sur les réseaux sociaux, etc...

Il faut prendre vite ses distances avec toutes ces idioties diffusées sur les réseaux sociaux par la fédération de Russie et l'extrême droite, tout en protegeant son entourage.
Ce qui va nous tomber dessus, ce n'est pas une partie de plaisir ni de la rigolade.

Répondre Signaler au modérateur
Smet 18.04.2021
Libre grâce au vaccin

Une mesure qui risque de faire des envieux un peu partout dans le monde. Dans le cadre de la levée progressive des restrictions liées à la pandémie de Covid-19, Israël vient de lever l'obligation du port du masque.

https://www.lci.fr/sante/covid-19-israel-grace-au-vaccin-porter-un-masque-en-exterieur-ne-sera-plus-obligatoire-des-dimanche-2183636.html

Répondre Signaler au modérateur
AS 18.04.2021
Nous sommes de pestiférés...

On nous met au même niveau que les pays du tiers monde, la metropole vient de donner une forme d'indépendance à la Guyane avec un traitement différent vis à vis de ses ressortissants.

La France n'est plus une seule nation, une partie de sa population est mise en quarantaine sur un critère purement géographique.

Tout ça simplement parce que les service sanitaires ne se sont pas doté de moyens suffisants pour vacciner toute notre population dans les temps. Il n'y a pas d'autre raison.

Répondre Signaler au modérateur
francoisrob 18.04.2021

Mais ceci n'est que de la communication. La Guyane c'est une soixantaine de cas de variant BR par jour. Un ou deux par semaine peuvent éventuellement prendre l'avion à l'extrème rigueur. Et encore...
Il y en a métropole de l'ordre de 1500 cas de ce variant par jour.
Ces 1500 sont déjà sur le territoire alors que le cas hebdomadaire importé de Guyane n'est que potentiel.
Si la question était vraiment sanitaire, on mettrait à l'isolement ces cas métropolitains. Et même les réunionnais qui totalisent plus de cas de variant Sudaf.
Et que dire des passagers vaccinés qui après 3 tests se retrouvent en isolement...
PITOYABLE!

Répondre Signaler au modérateur
Benkwa973 18.04.2021

C'est pour protéger les enseignants de LP à la santé fragile...

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
4 commentaires
1 commentaire
3 commentaires
A la une
1 commentaire