• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

L'un des derniers survivants guyanais de la Seconde Guerre Mondiale décoré de la Légion d’honneur

M.ODRY (m.odry@agmedias.fr) Vendredi 22 Juillet 2022 - 13h46
L'un des derniers survivants guyanais de la Seconde Guerre Mondiale décoré de la Légion d’honneur
Auguste Plenet a reçu sa Légion d'honneur à l'âge de 97 ans. - M.O

Ce matin, 22 juillet, à l’Hôtel préfectoral de Cayenne, Auguste Plenet a reçu la médaille de l’ordre national : la Légion d’honneur. L’homme, âgé de 97 ans, est l’un des derniers survivants guyanais de la Seconde Guerre mondiale et dernier pilote de chasse guyanais survivant de la section impériale.

C'est une belle récompense pour un homme de 97 ans qui s’est engagé toute sa vie dans l’armée française. Ce matin, Auguste Plenet a reçu la Légion d’honneur. L'homme s'est engagé dans l’armée française en répondant à l'appel du général de Gaulle, à l’âge de 18 ans. En août 1943, il s’engage au sein des forces armées comme volontaire guyanais pour la durée de la guerre. Le début de son long parcours commence par le rôle de pilote de chasse, dans les Forces Françaises Libres.
Ce vétéran est donc l'un des derniers survivants guyanais de la Seconde Guerre mondiale et dernier pilote de chasse guyanais survivant de la section impériale. Mais c’est aussi l’un des tout premiers pilotes noirs de l’aviation française.
 
Je reçois aujourd'hui une chose à laquelle je n'aurais jamais pensé ! Je reçois la plus haute distinction de la République Française” adresse-t-il tout fièrement à tous les hôtes de la cérémonie. Maud Rullierune de ses camarades de lycée, était également présente.

M.O


L'homme sera un invité spécial, le 1er octobre 2022, à la cérémonie des 20 ans de la base aérienne militaire de Matoury.
Pour rappel, Auguste Plénet a rédigé un livre qui raconte l'aventure exaltante des membres de la Section impériale. À force de travail, de persévérance et de courage, ils ont réalisé leur rêve : être les premiers pilotes guyanais.

Ouvrage d'Auguste Plenet qui retrace son parcours. Celui d'un homme guyanais, qui s'est engagé dans l'armée française. -
 
Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
2 commentaires

Vos commentaires

lestranger 24.07.2022

Toujours étonnant de constater que les décorations arrivent avec l'âge et en raison d'être le dernier !
Oui ce Monsieur méritait surement cette reconnaissance mais pourquoi cette attente ? je connais nombre d'hommes et de femmes qui méritaient la reconnaissance de la République pour lesquels malheureusement la disparition a clôt tout espoir pour eux mais aussi leurs proches.

Répondre Signaler au modérateur
RAF973 22.07.2022

Admiration et respect pour ce Monsieur.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
1 commentaire
5 commentaires
3 commentaires
8 commentaires
A la une
1 commentaire