France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

George Floyd : le drapeau américain brûlé lors d'une manifestation à Rémire-Montjoly

Photos : Carter BOSSÉ Jeudi 4 Juin 2020 - 08h43

En Guyane, deux manifestations se sont tenues hier en hommage à l'homme tué par la police il y a dix jours aux États-Unis. 

 La mort de George Floyd pendant son interpellation par le policier Derek Chauvin, le 25 mai 2020 à Minneapolis, dans le Minnesota aux États-Unis, a touché le monde entier, la Guyane y compris. Contre le racisme et les violences policières, des manifestations étaient ainsi organisées mercredi après-midi dans le département. À Saint-Laurent-du-Maroni, une trentaine d'habitants s’est réunie au monument des Noirs-Marrons, sur la plage de la Charbonnière (lire notre article ici).

Dans l'Île de Cayenne, une poignée de manifestants s’était rassemblée au rond-point Adélaïde-Tablon, à Rémire-Montjoly, pour rendre hommage aux victimes de violences policières et dénoncer le racisme. Les drapeaux populaires guyanais et martiniquais (rouge-vert-noir) ont été brandis. Geste symbolique fort, celui des États-Unis a lui été brûlé lors de la manifestation (nos photos).

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
3 commentaires

Vos commentaires

philsa973 04.06.2020
IRRESPONSABLE

On ne brûle pas le drapeau d'un autre pays... Si un américain brûlait le drapeau guyanais, quelle serait leur réaction ? On peut être en désaccord avec un pays sans pour autant verser dans cet acte violent. Un mépris pour tout ceux qui ont donné leur vie pour ce drapeau...

Répondre Signaler au modérateur
Nespresso 04.06.2020

En l'occurence on n'est pas en désaccord avec les Etats-Unis, on est (j'espère tous) en désaccord avec le comportement raciste et criminel de certains individus. Et en accord avec tous ceux qui là-bas manifestent leur colère (sans brûler quoi que ce soit pour la majorité d'entre eux).
En Guyane (comme ailleurs) il semble que d'autres individus aient plus de facilités à manier stupidement leur briquet qu'à faire fonctionner leur mononeurones.
Ce qui me choque c'est que FG écrive " Geste symbolique fort, celui des États-Unis a lui été brûlé". Ce n'est pas un geste fort, c'est une c... et une insulte pour toutes celles et ceux qui manifestent au nom aussi de ce drapeau et de ce qu'il représente (faut-il rappeler les plages de Normandie ?).
Je souhaiterais et je demande que FG retire ou réécrive cette phrase.

Répondre Signaler au modérateur
Nespresso 04.06.2020
les ahouahou dans toute leur "splendeur"

Ce n'est pas un "Geste symbolique fort" c'est juste un comportement de racaille irresponsable.
En quoi brûler un drapeau national fait-il avancer la dénonciation d'un racisme innaceptable ?
Encore notre gropuscule de pseudo-indépendantistes mononeuronaux qui cherche à se faire remarquer pour passer aux infos.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
2 commentaires
8 commentaires
A la une
1 commentaire
4 commentaires