Exilés à Sinnamary: la police aux frontières a auditionné les migrants

Exilés à Sinnamary: la police aux frontières a auditionné les migrants


Les exilés interpelés puis relâchés par l'armée vendredi autour de Sinnamary comme le rapportait France Guyane ont été dépistés pour le covid-19 puis, en l'absence de test positif, auditionnés par la police aux frontières au cours du week-end.

« La possibilité de déposer un dossier de demande d’asile dans les 48h a alors été notifiée » aux migrants, au nombre de 23, affirme la préfecture dans un communiqué paru aujourd'hui. L'Etat s'y engage à instruire les...

franceguyane.fr 17 mots - 11.01.2021
Cet article d'archive est payant ou réservé à nos abonnés ayant un crédit suffisant
Vous disposez d'un compte avec un crédit d'archives ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié
Nos formules d'achat d'archive à l'unité
Nos formules d'abonnement

Découvrez toutes nos offres d'abonnement

Découvrir