France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Dernières heures de confinement en Guyane

Hermann ROSE-ELIE Dimanche 10 Mai 2020 - 18h43
Dernières heures de confinement en Guyane
Plage des roches à Kourou, des baigneurs lors des dernières heures du confinement - HRE

 Plage des roches à Kourou, le soleil s’éloigne au terme du dernier jour sous cloche avant que ne débute un déconfinement progressif en Guyane, comme plusieurs régions françaises.

Les rappels au respect des gestes barrière et de distanciation physique se multiplient pour ne pas relancer la courbe des décès de l’épidémie, au plus bas depuis début avril au niveau national.

Pourtant ici, loin de cette réalité des dizaines de familles profitent du sable et de l’eau histoire de « décompresser ».
Julie, 36 ans mère de deux enfants arrive de Macouria pour se « changer les idées » dit-elle.
« Cela fait deux mois que nous sommes enfermés, je suis sortie moins de cinq fois pour faire des courses, j’avais le sentiment d’étouffer à l’intérieur. Il fallait que je sorte » avoue-t-elle.

Pour Xavier, 43 ans originaire lui de Kourou est venu avec sa femme, ses trois enfants et leur chien pour « retrouver et respirer l’air ».
Il nous explique être arrivé sur la plage par hasard. « Nous étions partis pour faire quelques mètres et nous n’avons pu résister à l’appel de la mer » indique-t-il.

Quand nous l’interrogeons sur le fait que nous soyons encore à l’heure du confinement, sa réponse vient spontanément : « c’est dans quelques heures, je ne pense pas qu’on nous en voudra et puis en plus je n’ai pas vu de gendarmes sur les routes ».

Quoiqu’il en soit, il faut bien rappeler que la fin du confinement ne veut pas dire que le virus a cessé de circuler. La prudence et la vigilance sont de mise, plus encore au moment où toute la population retrouve cette « nouvelle liberté ».

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

tronoki 11.05.2020
Belle photo !

Un concentré de tout ce qui est interdit !
Mais comme on le vois le guyanais, s'il n'est pas docile, n'est pas fou : interdit certes, mais ne présentant strictement aucun danger.
Autoriser la promenade et interdire de s'assoir (à bonne distance les uns les autres) ou de se baigner : stupide !

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
4 commentaires
10 commentaires
A la une