• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

DAHTA : la jeune marque streetwear qui monte

Marlène Cléoma Vendredi 14 Mai 2021 - 11h19
DAHTA : la jeune marque streetwear qui monte
L'équipe Dahta

C’est avec son ami et collaborateur, en tant qu’auto-entrepreneur que Atanaël Pierre-Louis, 26 ans s’est lancé comme défi de lancer sa propre maque de streetwear. Une marque unisexe qui s’articule autour de l’identité Guyane.


DAHTA, comprenez par la : Détermination- Amour-Héritage-Téméraire-Avenir. Le logo représente un toucan, animal emblématique de la Guyane.

C’est la consécration d’un projet de deux jeunes guyanais, parmi eux, Atanaël Pierre-Louis, 26 ans, qui décide de lancer sa marque de streetwear en septembre 2019. Si le jeune homme réside actuellement en métropole, c’est bien le péyi Guyane, qu’il souhaite exporter à travers la marque Dahta. « C’est une idée qui nous est venu à moi et à David, le co-fondateur de la marque lors d’une soirée. Il était important pour nous, de représenter la Guyane, de montrer notre sentiment d’appartenance ».
Ciblant dans un premier temps, les jeunes de 20 ans et plus du milieu urbain avec ses t-shirts, polo, capuches, des casquettes, dans une couleur noir et blanc pour la simplicité. Aujourd’hui la marque commence à élargir sa gamme en proposant des chemises ; pantalons, sacoches... « On est dans un esprit streetwear avec un style influencé par notre culture noir et par les tendances actuelles. Nous ne voulons pas être limité par le hip hop. Nous sommes un art de vivre qui englobe tous type de style », indique le jeune créateur, qui définit Dahta comme une marque hybride entre le streetwear et le prêt à porter.

Des collaborations avec des influenceurs ?
Atanaël Pierre-Louis, l'un des fondateurs - DR

Avant de plonger dans l’univers de la mode, Atanaël Pierre Louis est avant tout ingénieur de travaux dans une entreprise de BTP EN Îles-de-France. A la création de la marque, des amis portaient les t-shirts, afin de soutenir l'idée de la marque, raconte-t-il. Sur le long terme le créateur souhaite collaborer avec des influenceurs et ainsi gagner en visibilité et vice versa.
"Des collaborations sont en cours mais je préfère être prudent et ne pas les citer pour le moment », explique le jeune homme.
"Ça permettra de nous faire connaître, même s’il ne faut pas s’enflammer ». Conclut-il.
Pour l’instant, il n'existe  pas encore de boutique physique mais un site web pour découvrir la marque.


Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
2 commentaires

Vos commentaires

mikeromeo 15.05.2021

Encore un mec qui réussit (on lui souhaite, en tout cas il entreprend), mais en dehors de la Guyane. C'est bien triste.

Répondre Signaler au modérateur
dny973 14.05.2021

Très belle initiative ! Il y a aussi en Guyane, des jeunes "influencées" qui sont suivis sur les réseaux sociaux, qui ont des milliers de followers, qui accepteraient de "donner la force" sans pour autant être payés. Que ce soit dans le monde du sport ( jeunes qui participent à des championnats, de force, de body, sport collectif ou individuel), de la musique ( musique urbaine) ou encore artistique. La force peut aussi venir du pays qui est mis en avant sur les creations de cet entrepreneur.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
3 commentaires
7 commentaires
9 commentaires
12 commentaires
3 commentaires
A la une
1 commentaire
6 commentaires