France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK

« On compte nos morts ici »

Dans la nuit de jeudi à vendredi, un artiste qui entend garder l'anonymat a planté 46 croix sur la place des Palmistes. Elles représentent les meurtres commis de janvier 2016 à ce jour en Guyane. Il explique sa démarche.

Stupeur et surprise hier matin pour les Cayennais. Des croix blanches ont été plantées la nuit précédente sur la place des Palmistes, au coeur de la ville. Quarante-six croix précisément. Il s'agit de l'oeuvre d'un artiste qui souhaite rester anonyme. C'est « une oeuvre à message social. Les 46 croix représentent les 42 meurtres commis en 2016 et les 4 autres commis depuis janvier en Guyane » , commente-t-il.
À l'aide de palettes et de peinture blanche, ses camarades et lui ont...
France-Guyane 612 mots - 15.04.2017
L’accès à la totalité de ce contenu est payant ou réservé aux abonnés
Déjà abonné(e) ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié

Abonnez-vous

À partir de 8€ /mois

Achetez une formule à l'acte

Accès au site pendant 24h A partir de 1,70€
Voir toutes les offres