France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

L'accord signé aujourd'hui à 14h, levée des barrages à midi

France-Guyane Vendredi 21 Avril 2017 - 05h56
L'accord signé aujourd'hui à 14h, levée des barrages à midi
Une centaine de personnes a passé une nuit blanche devant la prefecture, attendant que les discussions prennent fin. - (PR)

Après dix heures de discussions avec le préfet, le collectif Pou Lagwiyann Dékolé a annoncé que le protocole d'accord était en "voie de finalisation". Il devrait être signé aujourd'hui à 14 heures. La levée des barrages a commencé.

 Les discussions entre le collectif, les élus et la préfecture ont débuté jeudi à 18h pour finir vendredi à 5h ! Au terme de ces discussions marathon, les représentants de Pou Lagwiyann Dékolé ont déclaré avoir beaucoup avancé. Le document sera signé aujourd'hui à 14h en préfecture. Davy Rimane appelle la population à s'y rendre. La levée des barrages est amorcée et surviendra dès le document signé.

Depuis hier soir, on circule à peu près normalement. Les barrages ont été ouverts pour permettre à la population de se réunir devant la préfecture, où s'est déroulée une nuit de négociations marathon (Retrouvez toutes nos vidéos Facebook live enregistrées au cours de cette longue nuit sur notre page Facebook)
Ce matin, la plupart des barragessont restés ouverts. Le collectif Pou Lagwiyann dékolé confirme qu'ils sont tous levés à partir de midi. Seul celui de la Carapa pourrait rester fermé, à l'instigation des Toukans.

Le collectif confirme qu'il signe l'accord de Guyane à 14 heures. Cela se fait à la préfecture, avec les représentants de l'État, et des collectivités locales. "Sûrs de ce que nous sommes et de toutes les richesses de la Guyane, nous devons rester mobilisés pour vivre ce que certains disaient "irréalistes" et poursuivre le travail entamé pour rattraper le retard de la Guyane", conclut le collectif.
Plus de détails dans la journée et dans France-Guyane de ce samedi.

Les représentants du mouvement social se rencontrent avec les élus locaux et le préfet de Guyane avant l'examen du document final d'un projet d'accord, le 20 avril 2017 à Cayenne

- jody amiet (AFP)

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
76 commentaires

Vos commentaires

brigandin2 21.04.2017

Souvenez vous lors de la rencontre entre le peuple autochtone et les ministres.
Ils étaient ou ce soit disant peule guyanais,hein !!! Ce soit disant collectif de mes deux.
Vous etes des traitres envers la nation on se souviendra de vous

Répondre Signaler au modérateur
Paassy 21.04.2017
De la néo-colonisation des peuples autochtones

Effectivement, lors de cette rencontre, dont le collectif était pourtant informé, 100% des personnes présentes devant la préfecture ce jour là étaient amérindiennes. Aucun des 500 frères (pourtant sollicités), aucun membre du collectif, et aucun créole...
Pourtant, les peuples autochtones étaient toujours présents à chaque rassemblement.
Cherchez l'erreur. C'est suite à ce jour là que les peuples autochtones auraient dû se désolidarisé d'un collectif qui a tout fait pour que leurs revendications ne puissent aboutir.

Répondre Signaler au modérateur
Râle-bol 21.04.2017
Communiqué de presse du Collectif des Autochtones de Guyane

Sauf erreur de ma part, ce communiqué n'a pas été relayé par FG. A lire -si ce n'est pas déjà fait- avec intérêt. Un communiqué rédigé par des Guyanais, enfin pas aux yeux de tout le monde visiblement :
https://m.facebook.com/onag973/photos/a.336549479868258.1073741828.331264923730047/632016123654924/?type=3&source=54

Répondre Signaler au modérateur
Paassy 21.04.2017
Le plus sale des mouvements Guyanais

Il faut savoir que le collectif a rajouté à ses revendications la restitution totale du foncier à la CTG pour court-circuiter l'accord des 400 000ha obtenus par les peuples amérindiens. Le noyau UTG/MDES du collectif (soit 90% de ses membres) n'a pas accepté que l’État accorde cette demande légitime, qui d'ailleurs date depuis bien plus longtemps que le mouvement actuel. Suite à cela, le collectif a d'ailleurs accusé les représentants autochtone "de ne pas se sentir Guyanais".
Il fallait oser.
Si les médias s'en donne la peine, ils révèleront à quel point le collectif a manipulé, menti, et a même eu recours au chantage pour maintenir la pseudo cohésion des différents pôles.
De tous les mouvements dans l'histoire Guyanaise, celui ci est, malgré les apparence trompeuse de ses débuts, le plus sale, le plus vil, et le plus méprisant pour la population dont les peuples autochtones.

Répondre Signaler au modérateur
Psyché 21.04.2017
la competitivité selon Melville

Permettez-moi d'en rire aux larmes de tristesses
La seule entreprise compétitive ici, c'est le CSG avec ses cadres métros et européens importés par nécessité puisque nous ne sommes pas capables d'éduquer et former nos enfants correctement.
Rien qu'au niveau du BAC nous avons un taux d'échec hors norme alors que ce dernier est désormais bradé voir donné,
Pour être compétitif, faut-il encore avoir été éduqué en ce sens ; combien de Français de Guyane ont ils compris l'importance des études et combien d'entre nous reviennent au pays lorsqu'ils ont réussi... très peu Hélas.
Notre Ex-ministre en est un exemple flagrant. Effectivement elle revient au pays se ressourcer prendre le temps de vivre mais sa carrière, sa vie se passe ailleurs.
La Guyane est bien trop petite et la médiocrité une effluve persistante.
Combien de nos concitoyens maquerellent sur l’autre, combien de nos concitoyens n’ont pour unique conscience le prochain carnaval, combien de nos concitoyens aspirent aux prochains week-end, trop hélas.
La Guyane, terre généreuse, terre d’accueil, sous son soleil bienfaiteur et sa pluie abondante n’offre ses fruits qu’à ceux qui se lèvent tôt le matin et travaillent ; voyez l’exemple du peuple Hmong, parti de rien qui nourrit désormais la Guyane ; n’était-il pas envisageable que des natifs fassent aussi bien qu’eux.
Hélas non, car pour cela il faut du courage, du travail et l’envie de se dépasser de s’élever.

Soyons patriote, c’est la France qui paye.

Répondre Signaler au modérateur
brigandin2 21.04.2017

Tout ça pour ça !!! pitoyable,lamentable,scandaleux...
J'espère que toutes ces personnes qui nous ont braqué,qui nous ont mis un pistolet sur la tempe seront bien reçu dans leurs administrations respectifs
pour parler avancement de carrière,point pour la retraite etc...Vous n'etes qu'une bande de petites racailles,de petites frappes.
L'état et les guyanais,les vrais guyanais que soit disant vous défendez se souviendrons de vous.
POUAH !

Répondre Signaler au modérateur
brigandin2 21.04.2017
Chris

bien dit Chris !

Répondre Signaler au modérateur
chris15 21.04.2017

La Guyane est un DOM ,les habitants sont les guyanais cmme il ya les corréziens,les varois.Autrefois,à l'école dite primaire,on apprenaît ,sans conotation raciste ni péjorative, les races et les continents auxquels elles se rattachaient,rouge,noire,jaune,blanche.cependant,je n'ai jamais lu , dans les commentaires très nombreux de cette période d'extrême agitation,le mot" français"; y avait-il dans un lointain passé des peuplades guyanaises?

Répondre Signaler au modérateur
brigandin2 21.04.2017
Censure

Alors France guyane on censure maintenant.
Depuis hier aucun de mes coms n'est apparu à l'écran.Bizarre,bizarre...

Répondre Signaler au modérateur
Melville 21.04.2017
Les étranges interrogations de Papa Zozo

Ah ! le CSG, « La seule boutique qui fonctionne correctement », dixit Papa Zozo, et dont l’avenir risque d’être compromis par ces abrutis de Guyanais. N’est-ce pas, Papa Zozo ? Le hic, et il est temps que vous le saisissiez, c’est que les Guyanais sont d’un tout autre avis. Et vous, qui avez choisi de vivre en Guyane, sans doute seriez-vous bien inspiré d’aller les écouter un peu. Vous comprendriez alors combien ils en ont assez que le CSG profite plutôt aux Métros, à la France et à l’UE, et ne leur verse que des miettes. Selon un économiste guyanais, le CSG reverse à la Guyane à peine 4 % de ce qu’elle lui rapporte. Le plus grave, c’est que cette activité spatiale génère des retombées dans une économie de type comptoir colonial. Le fonctionnement est d’une simplicité biblique. Tout l’argent que verse la France en Guyane, sous la forme de salaire de fonctionnaires, de prestations sociales, de dotation, de subventions…, repart aussi sec vers la France via la masse des biens que nous importons. Et pour cause. Nous ne produisons rien ni ne transformons rien. Quand la France verse 100 euros à la Guyane, elle en récupère près de 90,00. Comprenez-vous mieux maintenant, Papa Zozo, pourquoi la France n’est guère pressée de mettre un terme à notre économie de comptoir colonial ? Sans doute comprendrez-vous mieux également pourquoi les Guyanais aspirent tant à changer de modèle économique, et sans vous demander votre avis. Un nouveau modèle basé sur un pacte de compétitivité.

Répondre Signaler au modérateur
Thierry 21.04.2017

Vos pieds ne touchent plus terre on dirait... Compétitif en quoi et par rapport à qui ? Il faut replacer la Guyane dans son contexte régional. C'est vous, Melville, qui aller exploiter la forêt ou rechercher de l'or pour 10 $ par jour comme dans les pays voisins ? Bien sûr que non ! Les exemples du Guyana, du Suriname, du nord du Brésil, du Venezuela (pourtant assis sur un champ de pétrole) ne vous suffisent pas ?

Répondre Signaler au modérateur
joko973 21.04.2017

Vous voulez faire quoi ? construire une usine de katkat ? c'est vrai que la France est bien couillonne de payer des fonctionnaires qui lui crachent dessus à longueur de temps. On se demande bien pourquoi tous nos indépendantistes sont fonctionnaires...

Répondre Signaler au modérateur
GIZMO 22.04.2017
OUPS !!

d'ailleurs pour être en accord avec leur idéal et leurs idées, ils devraient démissionner...être indépendantiste et recevoir à manger de la main de l'état kolonial, c'est un peu comme militer pour la cause des animaux et se vêtir de vestes en peau de BB phoques...

Répondre Signaler au modérateur
Pôpa zo 21.04.2017
France

Don Quichotte :

La France, on l'aime, ou on la quitte !

Donc, si Mossssssieur a une once intelligence, qu'il aille faire sa petite guerre en Somalie (Mogadiscio est très accueillante en ce moment), Z'ont besoin de toi là-bas ;) .

Au Fait, Blue whale Chalenge, ça te tente, j'ai des tuteurs pour toi .......

Nouveau ministère pour la République de Counani : Ministre des finances : Melvile ........

Bon retour dans ta grotte .....

Au revoir .......

Répondre Signaler au modérateur
Captain Saramaca 21.04.2017
Ah ah ah

Melville, Melville, Melville!

Mon Kontan ké to!
Mo té ka bien ri!!!

4 % des bénéfices du CSG reversés à la Guyane???
Mais quels bénéfices, Melville, quels bénéfices?

Tu crois que le lancement de satellites rapporte quelque chose à quelqu'un? Mais renseigne toi, mon pauvre ami! Le lancement de satellites est une activité DEFICITAIRE, qui ne tient que par les subventions de l'Etat (qui y injecte en pure perte 179 millions par an + 20 millions par lancement selon l'Humanité, qu'on ne peut accuser d'accointances néo-colonialistes).

http://www.humanite.fr/guyane-kourou-la-vitrine-spatiale-symbole-de-fracture-territoriale-634392

Alors comment veux-tu distribuer aux guyanais des bénéfices qui n'existent pas, subventions publiques déduites? Vas-y, on t'écoute, c'est rigolo.

Répondre Signaler au modérateur
Thérèse 21.04.2017
Grémési Captain Saramaca

Merci ! Bravo ! En espérant que ça va fermer le bec nauséabond de Mouché Melville

Répondre Signaler au modérateur
DanaLize 21.04.2017
Bravo Captaine Saramaca

Au moins la vérité est dite, alors que le collectif "Pou Lagwiyann dékolé" arguait que l'argent rentrait directement dans les poches de l'état.
Ah! manipulation quand tu nous tiens.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
10 commentaires
8 commentaires
2 commentaires
21 commentaires
A la une