France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

L'accord signé aujourd'hui à 14h, levée des barrages à midi

France-Guyane Vendredi 21 Avril 2017 - 05h56
L'accord signé aujourd'hui à 14h, levée des barrages à midi
Une centaine de personnes a passé une nuit blanche devant la prefecture, attendant que les discussions prennent fin. - (PR)

Après dix heures de discussions avec le préfet, le collectif Pou Lagwiyann Dékolé a annoncé que le protocole d'accord était en "voie de finalisation". Il devrait être signé aujourd'hui à 14 heures. La levée des barrages a commencé.

 Les discussions entre le collectif, les élus et la préfecture ont débuté jeudi à 18h pour finir vendredi à 5h ! Au terme de ces discussions marathon, les représentants de Pou Lagwiyann Dékolé ont déclaré avoir beaucoup avancé. Le document sera signé aujourd'hui à 14h en préfecture. Davy Rimane appelle la population à s'y rendre. La levée des barrages est amorcée et surviendra dès le document signé.

Depuis hier soir, on circule à peu près normalement. Les barrages ont été ouverts pour permettre à la population de se réunir devant la préfecture, où s'est déroulée une nuit de négociations marathon (Retrouvez toutes nos vidéos Facebook live enregistrées au cours de cette longue nuit sur notre page Facebook)
Ce matin, la plupart des barragessont restés ouverts. Le collectif Pou Lagwiyann dékolé confirme qu'ils sont tous levés à partir de midi. Seul celui de la Carapa pourrait rester fermé, à l'instigation des Toukans.

Le collectif confirme qu'il signe l'accord de Guyane à 14 heures. Cela se fait à la préfecture, avec les représentants de l'État, et des collectivités locales. "Sûrs de ce que nous sommes et de toutes les richesses de la Guyane, nous devons rester mobilisés pour vivre ce que certains disaient "irréalistes" et poursuivre le travail entamé pour rattraper le retard de la Guyane", conclut le collectif.
Plus de détails dans la journée et dans France-Guyane de ce samedi.

Les représentants du mouvement social se rencontrent avec les élus locaux et le préfet de Guyane avant l'examen du document final d'un projet d'accord, le 20 avril 2017 à Cayenne

- jody amiet (AFP)

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
76 commentaires

Vos commentaires

angeleus 22.04.2017
Stop

Mr Melville, stop. Des "métros" à l'attitude raciste, oui il y en a. Est-ce le cas de tous ? j'en doute. Des "guyanais" racistes, il y en a aussi. Est-ce le cas de tous ? j'en doute aussi. Personne ne sortira grandit de ce clivage systématique. C'est beaucoup trop simple. En tant que "Métro", à aucun moment je ne me suis senti "détester et mépriser le Guyanais". D'autre part, si vous souhaitez des réactions, des réponses, merci de répondre aussi aux questions qui vous sont posées. Nous avancerons peut-être.

Répondre Signaler au modérateur
brigandin2 22.04.2017
merdeville

Elevez vous tout seul vous'avez toujours pas compris.DEHORS !!!!!!!!!!!!

Répondre Signaler au modérateur
brigandin2 22.04.2017
melville

Votre place est sur le banc d'un tribunal un point c'est tout.

Répondre Signaler au modérateur
Melville 22.04.2017
Oyez ! Oyez ! Brigandins, Brigandines !

Quand nous sommes heureux, vous êtes, sans jeu de mots, noirs de colère. Quand nous sommes ivres de bonheur, vous êtes enragés, prêts à nous descendre en flèche. Nous avons gagné notre bataille de la dignité et de l’honneur. Le Protocole d’accord a été signé. Pas celui de Paris, non, mais le nôtre, celui que nous avons amendé et fait expertisé par nos propres spécialistes. Nous sommes donc on ne peut plus heureux et vous, Brigandins/Brigandines, vous ne trouvez pas de mots assez durs pour nous fustiger, nous avilir, nous abattre. C’est tout juste d’ailleurs que vous ne nous traitez pas, comme vous le faites en France, de « singe » ou de « guenon ». N’est-ce pas la preuve que nous ne sommes pas faits pour vivre ensemble ? Vous vous obstinez à ne jamais répondre à cette question, qui est pourtant vitale : pourquoi rechignez-vous à nous quitter alors que vous nous détestez tant ?

Répondre Signaler au modérateur
Melville 21.04.2017
Quand Les Métros s’acharnent sur les Guyanais

Je vous dois cet aveu, Mesdames/Messieurs. Quand j’ai rédigé ce post, intitulé Les Métros-Colons repartent à l’attaque !, je gardais secrètement l’espoir qu’au moins un seul d’entre vous se lèverait avec la rigoureuse détermination de me faire mentir. J’espérais que l’un d’entre vous dirait, avec le panache qu’il convient, « Eh bien ! Ce Melville, on va le prouver que tous les Métros ici ne sont pas des racistes, ni des réactionnaires, ni des conquérants, ni des dominateurs, ni des colonisateurs ». Je l’espérais, oui, je l’espérais et, à vous lire, je crois que je vais l’espérer longtemps. Tant s’en faut. Pas un seul d’entre vous n’a été en mesure de s’élever, de prendre suffisamment de recul pour s’interroger, pour se poser la seule question qui vaille désormais : « Maintenant que nous, les Métros, avons révélé au Guyanais combien nous le détestons et le méprisons, comment allons-nous faire pour vivre avec lui, pour construire avec lui la société qu’il appelle de ses vœux ». Sauf, bien sûr, à imaginer que vous projetez tous de prendre définitivement congés de nous.

Répondre Signaler au modérateur
GIZMO 22.04.2017
WOUAH !!

Votre état s'aggrave Melville ! reprenez vite vos gouttes !! avec un peu de chance, on va arriver à vous stabiliser...Courage !!

Répondre Signaler au modérateur
97310 22.04.2017

Désolé de vous le dire, mais en lisant l'accord j'ai remarqué que le collectif décidait de la levée des barrages dès signature de l'accord. Il en reste un, à Kourou. Le collectif des toukans fait pourtant partie des signataires de l'accord .

Alors, monsieur, le collectif n'aurait il aucune parole ? Vous savez qu'un accord ça se respecte, par toutes les parties, sinon il devient caduque?

Répondre Signaler au modérateur
zorglub62 22.04.2017

Monsieur Melville,
Il faut arrêter de vomir votre haine et vos provocations cousues de fil blanc. Aucun métro ne vous répondra.

Répondre Signaler au modérateur
eric973g 22.04.2017
Quand Melville s'acharne sur tout le monde (mais surtout les métros)

Monsieur Melville, je pense plutôt que les métros que vous insultez sans cesse n'en ont rien à faire de vous.
Je ne pense pas qu'ils n'aiment pas la Guyane et ses habitants, c'est simplement vous qu'ils n'aiment pas à mon avis.
Ce que vous appelez "s'élever" reviendrait plutôt à se rabaisser à votre niveau.
Tout le monde joue avec vous, et vous mordez à chaque fois à l'hameçon. Vous êtes pitoyable, mais vous ne vous en rendez même pas compte.
Au début ça me faisait bien rire de vous lire, mais maintenant j'ai juste de la peine pour vous.
Vous passez votre temps à dire que ceux qui ne sont pas content d'être ici doivent partir. Personnellement, je vais vous donner le même conseil : Si vous n'êtes pas content de vivre dans un monde de tolérance et d'amour, rien ne vous oblige à continuer de vivre.

Répondre Signaler au modérateur
zorglub62 22.04.2017

Votre haine fait peur, et sans aucun doute ne donne aucune envie de répondre.

Répondre Signaler au modérateur
joko973 22.04.2017
Victimisation

Melville, je vais vous aider à y voire plus clair. Votre problème, c'est que vous projetez sur les autres (les métros) vos propres turpitudes. Bien entendu, il doit bien exister en Guyane des vilains métros racistes. Mais le champion toutes catégories des guyanais racistes et revanchards qui s'acharne sur les métros, c'est bien vous. Comme le pseudo que vous vous êtes choisi l'indique, le chasseur de baleine blanche n'a pas fini de chasser. Les métros étaient là avant vous, ils le seront encore après. Alors, amusez vous, la Guyane multicolore se construira sans vous...

Répondre Signaler au modérateur
Affreuxjojo 22.04.2017

Bonsoir Melville,
As-tu déjà envisagé l'hypothèse que si personne ne t'avait répondu, c'est que les gens sont à des années-lumière de tes délires ?
Tu vois, un peu comme ces clochards qui parlent tous seuls dans les rue de Cayenne.
C'est vrai, personne ne leur répond...
On a sans doute tort...

Répondre Signaler au modérateur
MartinEden 22.04.2017
Cap ou pas cap

Nous n'avons rien à vous prouver. Vous n'avez d'ailleurs besoin d'aucune preuve pour accuser qui que ce soit de votre côté.
Vous différenciez guyanais et français (c'est votre choix, pas le mien) et ces derniers devraient «... prendre définitivement congés de nous» ?
Quelle pensée réfléchie pour un enfant de cinq ans.
Si «les Métros» retournent en Métropole, vous oubliez les Guyanais dans l'Hexagone qui vont devoir ... (Allez Melville, un petit effort, vous allez trouver).
Malheureusement pour vous, les choses ne fonctionnent pas ainsi. La vie n'est pas aussi simpliste qu'un slogan d'extrême droite.
L'espoir vient du fait que vous allez grandir et ouvrir, élever votre esprit vous permettant de reconsidérer ces propos tenus durant votre enfance.
Bonne journée Melville, n'écris pas trop de bêtises.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
10 commentaires
8 commentaires
2 commentaires
21 commentaires
A la une