France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Carême, mode d’emploi

Gabrielle TROTTMANN Samedi 09 mars 2019
Carême, mode d’emploi
Pendant la période du carême, le but, pour les croyants, est de se rapprocher le plus ?possible du Christ. Photo : Saint-Paul de Chartres, à Cayenne / photo DR - DR

Après la fête, le carême : les chrétiens sont invités à faire acte de pénitence et de partage pendant quarante jours, jusqu’à Pâques. Comment vivre cette période, est-ce qu'il y a des règles incontournables ? Voici quelques conseils pour tous ceux qui envisagent de respecter ce temps liturgique... Qu’ils soient croyants ou pas.

Pourquoi les chrétiens font-ils le carême ?

Le carême est un temps liturgique chrétien marqué par le jeûne et l’abstinence, qui va du mercredi des Cendres au samedi saint, veille de Pâques. Cette période de privation fait référence aux quarante jours de jeûne de Jésus-Christ dans le désert. Le but, pour les croyants, est de se rapprocher le plus possible du Christ pendant cette période.

Que faut-il faire pendant cette période ?

Le carême évoque l’abstention, le jeune et la pénitence... Bref, des choses pas forcément très réjouissantes au premier abord. Pour autant, il n’est pas nécessairement question de renoncer d’un coup à tout ses excès.

Le carême comporte deux étapes obligées, pour les croyants : se confesser et communier une fois durant cette période. Pour le reste, l’église n’impose pas grand chose. Les chrétiens sont invités à jeûner, chacun à leur manière, en fonction de leurs capacités. Ils ne doivent pas manger de viande le vendredi, et sont également encouragés à lire davantage les textes religieux et à faire l’aumône pendant cette période.

Qui est concerné par le jeûne ?

Le mercredi des Cendres et le Vendredi saint sont des jours de jeûne obligatoire dans l’Église catholique. Mais il n’est pas question de se mettre en danger en se privant ! Cette règle s’applique pour les personnes en bonne santé, âgées de 18 à 59 ans.

Lors d’une journée de jeûne, la personne est autorisée à consommer un repas complet ou deux collations. L’abstinence de viande concerne les individus à partir de 14 ans.

Comment choisir ses objectifs ?

On peut choisir de se priver totalement de nourriture, ou simplement de boire et de fumer moins, d’être plus généreux avec les autres... L’essentiel pour les croyants est de se fixer des objectifs afin de se débarrasser de ce qui les éloigne du Christ. Mais on voit souvent mieux la paille dans l’œil de son voisin que la poutre dans le sien. Les chrétiens peuvent se rapprocher d’un prêtre ou simplement échanger avec des amis afin d’identifier les points sur lesquels ils souhaitent travailler.

Est-ce que l’on peut faire le carême sans croire en Dieu ?

Travailler sur soi pour vivre mieux... Ou simplement purger son foie après les excès du carnaval : le carême peut aussi faire écho à ceux qui ne croient pas en Dieu. Et cela ne le dérange nullement, d’après Mgr Lafont : « Tout ce qui est entrepris de bon est la marque de Dieu en nous, il habite chaque personne, qu’elle soit croyante ou non! »

Pendant la période du carême, le but, pour les croyants, est de se rapprocher le plus ?possible du Christ. Photo : Saint-Paul de Chartres, à Cayenne / photo DR - DR

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

germina 09.03.2019
les catholiques.....

Bonjour, il est bien de préciser que ce moment religieux n'est réservé qu'à certains chrétiens, par exemple les catholiques romains. Il existe des groupe de chrétiens, qui ne considèrent pas le carême comme un important primordial ou important. De plus, instituer des jours obligatoires pour telle actions religieuses n'a rien à voir avec les Saintes Ecritures.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
A la une
1 commentaire