• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Au lycée de Balata, un dispositif de sécurité renforcé pour la rentrée

Samuel Reffé Lundi 1 Mars 2021 - 18h18
Au lycée de Balata, un dispositif de sécurité renforcé pour la rentrée
Courant février, des élèves avaient refusé d'entrer dans le lycée pour alerter sur les violences dont ils étaient victimes, quasiment au quotidien, au lycée de Balata. - DR

De nouvelles mesures visant à renforcer la sécurité à l’intérieur et aux abords de l’établissement ont été mises en place. Suite à la crise sécuritaire du mois de février, l'établissement fait l'objet d'un déploiement de gendarmes important pour prévenir les agressions et les incivilités.

 Le lycée Balata fait l’objet d’une attention particulière en cette rentrée scolaire. Suite aux problèmes d'insécurité rencontrés par l’établissement courant février, plusieurs débrayages, notamment de parents d’élèves, avaient eu lieu aux abords de l’établissement. Au summum de la crise sur la sécurité dans ce lycée, alors que des jeunes lycéens dénonçaient la violence quasi-quotidienne, un jeune homme de 17 ans avait été poignardé par un autre élève du lycée aux portes de l’établissement.

Quelques jours plus tard, le député Gabriel Serville, ancien chef d’établissement du lycée, s’était rendu sur place pour “rappeler au préfet” l’urgence de trouver des réponses adéquates et coordonnées à cette crise qui altérait le quotidien des élèves de ce lycée des métiers du BTP et de la communication visuelle.
Un roulement de gendarmes pour éviter les débordements
Les vacances de février n’ont pas laissé les vœux du député et des parents d’élèves sans réponse, puisque plusieurs réunions ont eu lieu à la préfecture, au rectorat et à la CACL. De nouvelles mesures visant à renforcer la sécurité à l’intérieur et aux abords de l’établissement ont été mises en place. Ainsi, de 6 heures à 18 heures, les forces de l’ordre étaient présentes sur place.

Trois gendarmes ont veillé à la sécurité des élèves et à la prévention des incivilités tout au long de la journée. Aux heures de pointes, six à neuf militaires et réservistes de la brigade de gendarmerie de Matoury étaient postés aux alentours de l’établissement scolaire. Le dispositif, qui a vocation à être mis en œuvre pour une quinzaine de jours dans un premier temps, pourrait être reconduit par la préfecture, en accord avec le rectorat.
Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

Laguya2020 02.03.2021
Balata

Y a des gosses qui vont faire des études à Balata
D autres qui n y ont pas droit.
Moi petit exilé d Haïti ou de Cuba
Balata je sais que c'est pas pour moi!

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
3 commentaires
A la une
1 commentaire

Vidéos

Voir toutes les vidéos