• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Ariane : nouveau tir prévu le 28 juillet

Mardi 21 Juillet 2020 - 11h22
Ariane : nouveau tir prévu le 28 juillet
La fusée Ariane 5 au décollage de Kourou. - - (AFP/Archives)

Arianespace lancera la semaine prochaine trois satellites ves l'orbite géostationnaire. Une échéance très attendue par les observateurs locaux et internationaux.

Ultime étape du programme d’amélioration de la performance d’Ariane 5 décidé en 2016, la mission VA253 porte à 300kg la capacité d’emport totale gagnée au profit de ses clients depuis cette date.

La fidélité des deux opérateurs de satellites lancés sur VA253 (37 ans pour Intelsat et 23 ans pour B-SAT) démontre la pertinence de l’offre et la qualité des relations d’Arianespace dans la durée avec ses clients.

Le troisième client de ce lancement, SpaceLogistics LLC, filiale de Northrop Grumman, opte pour la première fois pour Arianespace.
Les équipes d’Arianespace et d’Arianegroup sont à l’œuvre depuis la réouverture du Centre spatial guyanais pour préparer cette mission très innovante dans les meilleures conditions.

Le prochain lancement Ariane 5, opéré par Arianespace, est prévu le mardi 28 juillet dans une fenêtre allant de 21:29 UTC à 22:15 UTC depuis le Centre spatial guyanais (CSG), à Kourou.

Les satellites à placer en orbite vont servir l’opérateur japonais B-SAT et les Américains Intelsat et SpaceLogistics LLC, filiale de Northrop Grumman. BSAT-4b a été construit par l’industriel américain Maxar Technologies et assurera la diffusion d’émissions de télévision en Ultra-Haute Définition (UHD, 4K et 8K) sur l’archipel japonais, en complément de son jumeau BSAT-4a, également réalisé par Maxar et lancé en 2017 par Arianespace.

Les deux autres passagers sont des réalisations de l’industriel américain Northrop Grumman : le satellite de télédiffusion en UHD Galaxy 30, qui couvrira l’Amérique du nord pour le compte de l’opérateur mondial Intelsat, et MEV-2, un concept très innovant de ravitailleur de satellite. La mission de MEV-2 consistera à s’arrimer sur les satellites pour entendre leur durée d’opération. Le premier à en bénéficier sera le satellite Intelsat 10-02, en service sur l’orbite géostationnaire depuis 2004 ; MEV-2 va prolonger sa durée de vie de cinq ans.

La mission VA253 utilisera un lanceur, développé et produit par ArianeGroup, dont la capacité d’emport est à nouveau augmentée de 85 kg, grâce à l’introduction d’une nouvelle case à équipements, pour atteindre 10,2 tonnes de masse nette (satellites uniquement) vers l’orbite de transfert géostationnaire.

Depuis 2016, le programme d’ame?lioration continue de la performance et de la compétitivité d’Ariane 5 mis en place par ArianeGroup au profit d’Arianespace et de ses clients aura permis de gagner 300 kg. Ce gain sera mis à disposition des clients sur les missions Ariane 5 prévues jusqu’à la fin de son exploitation.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

Vendeta973 22.07.2020
Ca y est la Guyane redécolle

Enfin une bonne nouvelle pour le territoire

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
3 commentaires
16 commentaires
2 commentaires
A la une
Une

Saint-Georges de l'Oyapock : une pirogue rentre...

Rédaction - Mardi 4 Août 2020