• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
GUYANE

Allègement des mesures de freinage pour les lieux de culte et piscines en Guyane

S. M. Samedi 12 Septembre 2020 - 12h40
Allègement des mesures de freinage pour les lieux de culte et piscines en Guyane
La reprise des messes en intérieur est réautorisée, en respectant des règles bien precises. - Archives France Guyane

 Allègement des restrictions concernant les lieux de cultes et infrastructures permettant les activités sportives en plein air et piscines. Ce sont les évolutions validées ce vendredi par la préfecture et qui entrent en vigueur dès ce samedi en Guyane. 

Chaque semaine la préfecture fait le point sur l'évolution de l'épidémie et adapte les mesures de freinage en conséquence. Cette semaine, il n'y a pas d'évolution en ce qui concerne le couvre-feu, qui reste en vigueur sur les 3 zones de Cayenne-Kourou-Est, Saint-Laurent et Haut-Maroni, en place toutes les nuits de 23h à 5 heures.
Par contre, il y a des assouplissements en ce qui concerne les lieux de culte et piscines et espaces permettant l'activité sportive.

Les établissements de culte sont autorisés à recevoir du public en limitant leur accès à 1 personne pour 4m2 minimum de surface libre, dans le respect des règles d’hygiène et de distanciation physique, dites « barrières ». Toutefois, les personnes appartenant à un même foyer ou venant ensemble, dans la limite de dix personnes, ne sont pas tenues de respecter une distanciation physique d’un mètre entre elles
dans ces établissements.

Les infrastructures permettant la pratique d'activités aquatiques et sportives, individuelles ou collectives, en plein air ou en espace ouvert et les associations ou établissements sportifs dont le lieu d’exercice des activités permet une ventilation naturelle, peuvent accueillir du public pour, exclusivement, des activités d’entraînement aux contacts limités, sous réserve de l’obtention d’une autorisation préfectorale accompagnée d’un protocole présentant les mesures sanitaires envisagées au sein de l’établissement.

"Quel qu’il soit l’activité qui reprend, l’essentiel c’est d’appliquer les protocoles nécessaires pour assurer un entretien systématique des locaux, du matériel et des bureaux. Cela accompagné d’une forte pédagogie auprès du public et des salariés" précise la préfecture.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
1 commentaire
2 commentaires
1 commentaire
A la une
1 commentaire

Vidéos

Voir toutes les vidéos