• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
Transport

Air Guyane : journée tendue à l'aérodrome de Maripasoula

Gaetan TRINGHAM (g.tringham@agmedias.fr) Vendredi 22 Avril 2022 - 16h26
Air Guyane : journée tendue à l'aérodrome de Maripasoula
Capture d'écrans réseaux sociaux du blocage du jour sur l'aérodrome de Maripasoula

 Ce 22 avril, des personnes ont bloqué le décollage d’un avion d’Air Guyane à l’aérodrome de Maripasoula. Ils n’avaient pu partir hier en raison d’un problème sur un engin et n’ont pu repartir aujourd’hui car les places étaient déjà remplies. Une personne en urgence médicale a dû, tant bien que mal, être priorisée. Un avion d’Air Antilles arrive en renfort.

 Hier, 21 avril, un avion d’Air Guyane a eu « une approche extrêmement difficile à Maripasoula à cause du mauvais temps. Les essuie-glace se sont cassés. Il a fallu que l’avion soit rapatrié à Cayenne pour être réparé dans la nuit et être remis en vol ce 22 avril vers 13 heures », nous raconte tout d’abord Christian Marchand, directeur d’Air Guyane.

Toujours hier, l’extraction des passagers bloqués à Saül a été privilégié à ceux de Maripasoula, « car Saül est une commune beaucoup plus isolée », explique encore Christian Marchand.

La situation s’est tendue aujourd’hui. Les passagers restés à Maripasoula depuis hier n’ont pu emprunter les vols du jour car les places d’aujourd’hui étaient déjà prises. Cela a fortement déplu à ceux qui devaient repartir. À tel point qu’ils ont empêché le décollage du vol, en protestation des décisions et du manque de communication de la compagnie aérienne. « On nous prend en otage » ; « cet avion-là ne part pas si Air Guyane ne trouve pas de solution pour les passagers d’hier », entend-on notamment dans des vidéos diffusées sur les réseaux depuis le tarmac. Les usagers frustrés ont ainsi campé sur la piste pendant plusieurs heures.

Urgence médicale et renfort
Un problème relevé concernait notamment une passagère bloquée, alors qu’elle se trouvait en urgence médicale. Cette dernière, Brigitte A-Sim, a publié sur sa page Facebook : « nous sommes bloqués à Maripasoula. Personnes malades, enfants en bas age, personnes qui doivent prendre l’avion pour la métropole cet après-midi […] En ce qui me concerne, mon stimulateur doit absolument être rechargé aujourd’hui, sinon situation grave pour moi. Je n’ai pas mes médicaments, anti-parkinsonien, anti-coagulants, etc... Moi, je viens d’arriver au dispensaire. »

Cette personne a, vraisemblablement, été prise en charge depuis. Christian Marchand nous confiait notamment à 15 heures « nous avons donné comme consigne que la personne en situation médicale d’urgence doit prendre le prochain vol de la journée. »

Pour les autres passagers bloqués, un avion d’Air Antilles arrivera demain à Cayenne sur les coups de 12 h 30 et se dirigera vers Maripasoula dans la foulée. Cet avion d’appoint effectuera un nouveau vol dimanche matin. « D’ici demain, tout rentrera dans l’ordre », assure enfin le directeur d’Air Guyane.

MAJ 22/04/2022, 18 h 30. Brigitte A-Sim est bien arrivé à temps chez elle."15 minutes de plus et mon stimulateur était à zéro. Pour moi, cela signifiait hospitalisation à Nantes pour un changement de stimulateur", nous a-t-elle écrit.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

jayjay5 23.04.2022
Vu sur Facebook

Hier soir... N'importe quoi cette "situation"... Deja que les vols sont cher en plus le service est a ch..er.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
3 commentaires
1 commentaire
6 commentaires
10 commentaires
4 commentaires
A la une