France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
COMMEMORATION DU 10 JUIN

A Montsinéry-Tonnégrande, un petit tour de train et un hommage citoyen & religieux au cimetière de Risque-Tout

Vendredi 10 Juin 2022 - 15h31

Dans la commune de Montsinéry-Tonnégrande, il fallait également se lever tôt pour assister aux activités de commémoration du 10 juin, organisées par les équipes de la mairie. Le territoire, de ce qui est aujourd'hui Montsinéry-Tonnégrande, a lui aussi connu la pratique de l'esclavage sur les différentes habitations de la zone.

Le petit train "Koati" a sillonné la commune de Montsinéry-Tonnégrande pour faire découvrir les sites naturels ainsi que le patrimoine mémoriel de la commune. © Henri Iles

© Henri Iles

Les participants embarqués ont pu profiter du savoir de Théodore Dauphin, historien de la originaire de la commune. © Henri Iles

© Henri Iles

Le maire, Patrick Lecante, et ses équipes ont déposé des gerbes de fleurs au cimetière de Risque-Tout avant qu'une célébration religieuse n'ait lieu. © Henri Iles

© Henri Iles

Le petit train "Koati" a sillonné la commune de Montsinéry-Tonnégrande pour faire découvrir les sites naturels ainsi que le patrimoine mémoriel de la commune. - Henri Iles
 - Henri Iles
Les participants embarqués ont pu profiter du savoir de Théodore Dauphin, historien de la originaire de la commune. - Henri Iles
 - Henri Iles
Le maire, Patrick Lecante, et ses équipes ont déposé des gerbes de fleurs au cimetière de Risque-Tout avant qu'une célébration religieuse n'ait lieu.  - Henri Iles
 - Henri Iles
C'est en cadence que cette journée du 10 juin s'est entamée à Montsinéry-Tonnégrande. Tout d'abord, une marche est partie de l’hôtel de ville vers le cimetière de Risquetout, qui a été une ancienne habitation coloniale et esclavagiste.

Dans le même temps, Théodore Dauphin, un historien de la commune s'est installé à bord de "Kouati", le petit train, pour faire découvrir aux personnes embarquées des vestiges d'époque. Par la suite, un dépôt de gerbes par les équipes de la municipalité de Montsinéry-Tonnégrande a été effectué peu avant la célébration d’une messe en l'honneur des gangans disparus. De plus, les participants ont pu découvrir l’histoire de l’esclave Cupidon qui s’était révolté contre la servitude.

Les sites naturels que sont la rivière de Montsinéry, l’îlet Cupidon, les villages amérindiens Taïse et Kachipue ont aussi pu être admirés des visiteurs ont pu être observés en tant que patrimoine historique et mémoriel de la commune.

Ce soir, à 18 heures 30, une conférence sur le marronnage devrait être dispensée par l'association Kopéna, à l'école Léopld-Héder de Montsinéry. Ainsi, le "mois de la Mémoire Libre" doit être clôturé le dimanche 26 juin prochain.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
2 commentaires
A la une