• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
GUYANE

4 jeunes guyanaises viennent de partir en Europe, en Grèce et au Portugal, pour du volontariat

Samir MATHIEU Dimanche 13 Septembre 2020 - 18h28
4 jeunes guyanaises viennent de partir en Europe, en Grèce et au Portugal, pour du volontariat
Cassandra, Vianney, Gabrielle et Emmanuelle (de gauche à droite), viennent de partir pour deux mois au Portugal et en Grèce grâce à l'association Peupl'en Harmonie. - Samir MATHIEU

C'est une expérience unique que vont vivre, quatre jeunes guyanaises, qui viennent de s'envoler pour l'Europe. En lien avec l'association Peupl'en Harmonie, ces quatre jeunes âgées de 18 à 23 ans, vont vivre en mission de volontariat, au Portugal pour d'eux d'entre elles et en Grèce pour les deux autres, pendant deux mois.

 Quatre jeunes guyanaises viennent de s'envoler, vendredi soir, pour l'Europe. Grâce à l'association guyanaise Peupl'en Harmonie, elles vont vivre une expérience unique, de deux mois de bénévolat, au Portugal et en Grèce.

Cassandra a 18 ans. Elle est de Matoury et s'est envolée pour la Grèce, pour Thessalonique précisément, tout comme Emmanuelle, qui a 23 ans et qui est de Macouria. Vianney, 20 ans, originaire de Camopi et Gabrielle 21 ans, de Cayenne, ont elle atterri au Portugal. Ces quatre jeunes filles vont vivre en immersion, avec d'autres jeunes européens, pendant deux mois, avec des associations locales, sur des projets bien précis. Cela va leur permettre d'acquérir une expérience forte alors qu'elles s'orientent toutes les quatres pour travailler dans le commerce international. 
Les médias, la santé et l'environnement en Grèce
Emmanuelle et Cassandra sont donc à Thessalonique en Grèce. Elles vont travailler pendant deux mois autour des médias et pour l'intégration des jeunes dans la santé et autour de différentes actions liées à l'environnement. C'est une association "United societies of Balkans" qui les accueille avec une cinquantaine d'autres jeunes européens. Sur place, elles n'auront pas le choix, il va falloir parler l'anglais pour pouvoir communiquer avec le plus grand nombre. Elles auront droit aussi à quelques cours d'initiation au grec, pour communiquer avec les habitants et découvrir une nouvelle langue. Pour Emmanuelle, c'est une grande première. Elle n'a guère voyagé à l'étranger, si ce n'est au Brésil et au Suriname. Elle n'avait d'ailleurs encore jamais pris l'avion. C'est donc chose faite depuis vendredi. Pour Cassandra, c'est la soif de connaître la vie ailleurs qui l'a poussé à s'engager dans ce volontariat. 
L'agriculture et l'écologie au Portugal
Gabrielle et Vianney sont elles désormais au Portugal à Kalyani. Elles ont intégré un groupe d'une vingtaine d'autres jeunes européens, qui comme elles, participent à cette mission, basé autour de l'agriculture et des constructions écologiques. Pour Gabrielle, il y aura une difficulté de moins, puisqu'elle est d'origine brésilienne et qu'elle parle donc le portugais couramment, même si là aussi, les jeunes devront majoritairement s'exprimer en anglais. Vianney, elle était particulièrement motivé par la question agricole, qui est au coeur de ce volontariat.
Une association pro-active dans ce domaine
Le volontariat diffère du bénévolat, car le voyage est pris en charge ainsi que le logement et la nourriture et les jeunes auront droit à une petite indemnité sur place. Ce n'est pas un coup d'essai pour l'association Peupl'en Harmonie, qui a déjà envoyé de nombreux guyanais à l'étranger dans le cadre de son pôle jeunesse avec des volontariats, des échanges et des missions de solidarité internationale. L'association a été créée en 2009, et a reçu son premier agrément pour les voyages à l'étranger en 2015 et envoyé son premier jeune à l'extérieur en 2016. Depuis, chaque année, plusieurs jeunes guyanais partent dans le cadre d'Erasmus +, de missions de volontariat et des échanges. Mercredi dernier, deux autres jeunes guyanais étaient partis eux aussi pour une mission de  deux mois en Slovénie. L'an prochain, un grand échange va avoir lieu avec la Belgique. Des jeunes belges viendront passer une semaine en Guyane en février, et les Guyanais les rejoindront en Belgique en mai. L'association recrute les jeunes via les réseaux sociaux pour toucher le plus grand nombre de Guyanais, y compris dans les communes de l'intérieur, comme Camopi et Maripasoula., mais aussi grâce à l'école de la deuxième chance ou encore la Mission locale. 

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
1 commentaire
2 commentaires
A la une
Santé

Covid-19 : 9 400 patients guyanais guéris

P.R - Mardi 22 Septembre 2020

Vidéos

Voir toutes les vidéos