France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Un prof sur sept en grève

P.-Y. C. & B. C. Jeudi 9 Janvier 2020 - 16h30
Un prof sur sept en grève
Des enseignants de Maripasoula en grève, hier sur la place des Fêtes. - DR

Le mouvement contre la réforme des retraites a été un peu plus suivi aujourd'hui que lors de la mobilisation du 17 décembre. Un rassemblement s'est tenu aux Palmistes. Le bâtonnier se dit satisfait du nombre d'avocats participant au mouvement.

Dans l'Education nationale, le mouvement de grève a été un peu plus suivi aujourd'hui que lors de la journée de mobilisation du 17 décembre. Ce jeudi, 14,06 % des enseignants se sont déclarés en grève, selon les données provisoires recueillis par le rectorat à 12h30. On est loin de la participation enregistrée lors de la première journée de grève, le 5 décembre, où plus du tiers des professeurs avaient fait grève (38,41 %). La mobilisation est en baisse dans le premier degré (12,24 % contre 13,66 % le 17 décembre) et en hausse dans les collèges et lycées (16,03 % contre 11,84 % mi-décembre). Outre un rassemblement sur la place des Palmistes, à Cayenne, des manifestations ont eu lieu dans différentes communes, comme par exemple à Maripasoula.
Du côté des avocats, appelés à se joindre au mouvement, le bâtonnier Patrick Lingibé se dit satisfait de la mobilisation des robes noires. Celle-ci a entraîné l'annulation de plusieurs audiences dans les tribunaux cette semaine.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
15 commentaires

Vos commentaires

Gérard Manvussa 09.01.2020

Trois jours après la reprise des classes, déjà en grève. En tenue de combat : en bermuda et savates..

Répondre Signaler au modérateur
tronokar 09.01.2020

6 sur 7 qui travaillent, ça c'est nos consciencieux Métros, 1 sur 7 qui alimente le barbecue, ça c'est votre copain lôkal indépendantiste de l'UTG !

Répondre Signaler au modérateur
Gérard Manvussa 09.01.2020

Tu en vois aux premiers rangs sur la photo ?

Répondre Signaler au modérateur
BonPom 10.01.2020

Vous avez raison : pour manifester à Maripasoula, le costume cravate est de rigueur.

Répondre Signaler au modérateur
Gérard Manvussa 10.01.2020

Un peu plus de respect du citoyen guyanais déjà spolié d'une grande partie de ses terres serait judicieux.

Répondre Signaler au modérateur
tronokar 10.01.2020

C'est très bien de se préoccuper du sort des Amérindiens qui sont, rappelons-le, les seuls authentiques autochtones de ce département français. TOUS les autres sont des produits d'importations, volontaires ou pas.

Répondre Signaler au modérateur
Gérard Manvussa 10.01.2020

Tu as de la chance Trokonar, la connerie ne tue pas.

Répondre Signaler au modérateur
mikeromeo 10.01.2020

Une auto-critique ?
Quand on en est à critiquer les gens plutôt que leurs arguments, la discussion s'arrête.

Répondre Signaler au modérateur
Gérard Manvussa 10.01.2020

Il a besoin d'un papa pour répondre à sa place ?

Répondre Signaler au modérateur
BonPom 11.01.2020

Quand on en est à critiquer les gens plutôt que leurs arguments...

Répondre Signaler au modérateur
Gérard Manvussa 11.01.2020

Tu n'as pas pléthore d'arguments. C'est bien sa connerie faisant office d'argument qui est concernée...

Répondre Signaler au modérateur
antcorp 13.01.2020

ben un seul argument suffit ,mais vous GG vous avez aucun argument pour prétendre que les créoles xénophobe on plus de droit sur ce territoire que les autres ,

Répondre Signaler au modérateur
Gérard Manvussa 15.01.2020

Tu prétends savoir ce que je suis censé penser ? Typiquement colonial...

Répondre Signaler au modérateur
Ploup 15.01.2020

Je ne vois pas en quoi arriver suant devant des élèves parce qu'on aura voulu se déguiser en pingouin serait une preuve de respect, tout le monde n'est pas assis toute la journée dans un bureau climatisé. Le respect d'un enseignant pour ses élèves se mesure plutôt à la qualité de son cours, à la façon dont il s'adresse à eux, etc.

Cela dit nous avons la chance d'être respecté par une foule de gens : Rodolphe Alexandre, Léon Bertrand, les ministres ou délégués gouvernementaux, etc. portent eux le costume cravate. Je ne suis pas convaincu que nous nous en portions mieux.

Répondre Signaler au modérateur
Ploup 15.01.2020

Je rajoute juste qu'à Maripasoula (parce que c'est là qu'a été prise la photo), les enseignants ont été en première ligne lors du mouvement de 2017, et le sont toujours lorsque la décharge brûle et empoisonne toute la ville sans que personne n'intervienne, ou pour demander que les pouvoirs publics agissent lors des contagions suicidaires. Pendant ce temps Cayenne et Paris s'en lavent les mains, et le rapport parlementaire de 2015 sert sans doute à caler des étagères au ministère, à la CTG, à l'ARS, et chez des bien habillés élus
et hauts fonctionnaires créoles comme métros.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
8 commentaires
A la une