• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
VIDEO

Mobilisation sociale à Pointe-à-Pitre : Elie Domota finalement libéré ce jeudi soir

Rédaction Web/France-Antilles Jeudi 30 Décembre 2021 - 17h42
Mobilisation sociale à Pointe-à-Pitre : Elie Domota finalement libéré ce jeudi soir
Elie Domota retrouve la liberté ce jeudi soir après quelques heures de garde à vue. - Capture d'écran vidéo Canal 10

 Un collectif de syndicats s'est donné rendez-vous ce matin en Guadeloupe pour manifester une dernière fois cette année contre l'obligation vaccinale. La mobilisation a dégénéré entre manifestants et forces de l'ordre, qui ont fait usage de grenades lacrymogènes.  Elie Domota, l'un des leaders du LKP et de l'UGTG a été interpellé. En Guyane, le MDES, la Caravane pour la Liberté et d'autres ont réagi.

La mobilisation contre l'obligation vaccinale a dégénéré aujourd'hui en Guadeloupe. Elie Domota, l'un des leaders du LKP et de l'UGTG a été interpellé, puis placé en garde à vue avant d'être remis en liberté ce jeudi soir, vers 18h20, après 4 heures de garde à vue.

Il est convoqué le 7 avril prochain devant le tribunal de Pointe-à-Pitre pour répondre de « violences volontaires sur personnes dépositaires de l'autorité publique et refus de se soumettre aux prélèvements obligatoires ».


Face à cette situation, en Guyane, la Caravane pour la Liberté a réagi très vite : "cette arrestation démontre sans équivoque que la peur a définitivement changé de camp en Guadeloupe. Quel aveu de faiblesse de l'état colonial qui ne sait plus quoi faire face à la révolte populaire ! Ni la répression, ni l'arrestation de cette figure emblématique du militantisme ne saurait faire taire la voix de tout un peuple ! " Ils se disent enfin "unis et solidaires auprès de [nos] frères et sœurs de la Guadeloupe" tout en réclamant la "liberté immédiate" pour Elie Domota.

De son coté Rudy Stephenson, candidat déclaré aux législatives a laissé ce commentaire sur twitter : 

Le MDES y est aussi allé de son communiqué. Le mouvement de décolonisation et d'émancipation sociale : "proteste et dénonce la répréssion par l'état. [...] L'arrestation violente du porte parole Elie Domota est une énième provocation de ce gouvernement qui malgré tous les moyens déployés n'arrive pas à faire taire la contestation guadeloupéenne. [...] Le MDES demande à la population guyanaise et aux peuples encore colonisés par la France de poursuivre ses combats pour ses émancipations économiques, sociales, culturelles et politiques respectives".

Retrouvez ci-dessous le reportage heure par heure de nos confrères de France-Antilles ci-dessous. Vidéos à l'appui.
 

15h
Suite à l'arrestation d'Elie Domota, le syndicat UTC UGTG a publié un communiqué de presse regrettant « l'usage de gaz lacrimogène, tiré en plein visage pendant une manifestation pacifique, sur la voie publique ».
L'arrestation a été qualifiée « de provocation ».
L'organisation réitère son engagement à "accompagner les travailleurs pour le respect de leur dignité, leurs droits et eur liberté"
Le communiqué est conclu par l'inscription "Laguè déklaré"

14h30

Les forces de l'ordre ont encerclé le rond-point de Petit Perou. Des échauffourées ont éclaté en pleine rue. Elie Domota, l'un des leaders du LKP a été interpellé, comme le montrent les images de Canal 10, relayées sur les réseaux sociaux. 

13h

Les manifestants se dirigent vers le centre commercial Millenis.


12h45
Selon le journaliste de France-Antilles sur place, le collectif a pris la direction de la Rue Frébault pour ensuite se réunir devant la sous-préfecture de Pointe-à-Pitre.


10h45
En se rendant à la sous-préfecture, Elie Domota tient à rappeler que la mobilisation ne concerne pas uniquement le Centre Hospitalier, il remet en cause les chiffres communiqués par l'Agence Régionale de Santé (ARS) sur les pourcentages de personnels médicaux.

10h

Après la réunion de mardi soir, le collectif de syndicats de lutte contre l'obligation s'est donné rendez-vous ce matin devant le Palais de la Mutualité de Pointe-à-Pitre.


Ce mardi (28 décembre), le collectif contre l'obligation vaccinale avait, en effet, tenu un impressionnant meeting devant le palais de la mutualité de Pointe-à-Pitre. Il avait mobilisé les militants et sympathisants, en leur demandant de maintenir la pression.
Pour rappel, la semaine dernière, ce même collectif avait pénétré de force dans l'enceinte du conseil régional de Guadeloupe, en interrompant la plénière et en passant une nuit sur place.
En quittant les lieux vendredi 24 décembre, il avait annoncé d'autres actions d'envergure cette semaine.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
10 commentaires

Vos commentaires

cap40 02.01.2022
Comme le dit...

Comme le dit très philosophiquement notre star locale JJ, les leaders "gwada et Matinik" ont des cou.....s. En Guyane ce sont des cou....ons qui doivent se mordre les cou......s et avoir mal au c... ailleurs!

Répondre Signaler au modérateur
cap40 01.01.2022
Je ne connaissais pas...

Je ne connaissais pas "La pointe des pitres" !!! Seconde meilleure vente en librairie après bien sûr " La Guyane pour les nuls" édition revue et corrigée après l'irruption de caravanes en tout genre...

Répondre Signaler au modérateur
Féfé973 31.12.2021
Pathétiques !

Ca critique l'état colonial et lorsque cet état propose d'avantage d'autonomie, ces gens là font demi-tour parce que "ce n'est pas le moment". Pitoyables !!

Répondre Signaler au modérateur
g6d 31.12.2021

Chiche pour l'indépendance et la mise au pied du mur de l'élite guyanaise qui ne quittera le territoire.

Répondre Signaler au modérateur
bozo 31.12.2021
Pointe des pitres

Jamais ce bled n'a aussi bien porté son nom

Répondre Signaler au modérateur
jayjay5 31.12.2021
au non de quoi vous

crachez sur toute une ile? les Guadeloupeens, et ben y ont tout simplement plus de cou...lle. que beaucoup... y se laissent pas piquez comme des bééé bééé bééé "je veux ma 3eme et bientot ma 4e dose de Pfizer bééé bééé bééé" comme en metropole!.

Répondre Signaler au modérateur
RAF973 31.12.2021

Est-ce que ces gens sont le vrai reflet de ce pense la population de Guadeloupe ou bien c’est comme ici avec notre milice locale qui parle soit disant au nom de la population mais qui en fait ne parle qu’en son nom ?

Répondre Signaler au modérateur
cap40 31.12.2021
Indépendance...

Indépendance..." l'état colonial doit cesser d'opprimer ce peuple" d'éternels assistés en leur laissant la liberté de prendre leurs propres décisions avec des "commissions de la transparence" qui si je ne m'abuse sont toujours aussi transparentes.

Répondre Signaler au modérateur
Soula 31.12.2021
Bravo

Bravo aux militants guadeloupéens de continuer la lutte, bravo à monsieur Domota pour son combat pour son pays!!

Répondre Signaler au modérateur
jayjay5 31.12.2021
@roura

clair, en Gwada, y se laissent pas faire! eux c'est pas des moutons qui vont se faire piquez sans reflechir... leur lutte est en train de portez ses fruits! no pass, no vaccin!

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
12 commentaires
9 commentaires
15 commentaires
1 commentaire
A la une
Guyane

Fanny J retrouve son public

Photos : Kathryn VULPILLAT - Dimanche 22 Mai 2022

1 commentaire