France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
Georges Habran-méry, MEMBRE DU CLUB UNESCO

« Que 2020 soit l’année du conte »

« Que 2020 soit l’année du conte »

Mardi, l’amphithéâtre A de l’université, à Cayenne, a accueilli des écoliers de tout le département, pour célébrer l’abolition de l’esclavage. George Habran-Méry, membre du Club Unesco, en était la marraine avec le père Hermann.

Quel thème a été choisi cette année pour célébrer l’abolition de l’esclavage ?

Nous avons choisi les contes de Guyane, dans des langues différentes dont le créole, pour célébrer cette journée de l’abolition de l’esclavage en Guyane. Nous avons treize langues spécifiques basées sur les territoires et les hommes. Le français n’est pas une langues de conte guyanais. Il est en train de devenir une langue de conte, mais en principe à la fin de l’abolition de l’esclavage,  nous avions 6 langues...

France-Guyane 617 mots - 25.05.2019
L’accès à la totalité de ce contenu est payant ou réservé aux abonnés
Déjà abonné(e) ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié

Abonnez-vous

À partir de 8€ /mois

Achetez une formule à l'acte

Accès au site pendant 24h A partir de 1,70€
Voir toutes les offres