France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
CAYENNE

Opérations de contrôles au Village Chinois : entre prévention et sanctions

Samir MATHIEU Dimanche 16 Août 2020 - 19h51

Le préfet Marc Del Grande et la maire de Cayenne discutent avec un habitant qui porte le masque, dans le Village Chinois - Samir MATHIEU

Le préfet Marc del Grande, la maire de Cayenne, Marie-Laure Phinéra-Horth, le commissaire Gil Friedman, et le chef de la police municipale, Patrick Johannès, ont déambulé ce dimanche soir dans les rues du Village chinois, pour rappeler l'obligation du port du masque. Ils en ont distribué aux habitants qui n'en avaient pas. En parallèle, une quarantaine de policiers nationaux et municipaux, ont quadrillé le secteur, pour une opération plus répressive.

Le rendez-vous était donné à 18 heures, à l'entrée du village chinois. Le préfet de la Guyane, Marc del Grande est parti à la rencontre des habitants du quartier. Accompagné par la maire de Cayenne, Marie-Laure Phinéra-Horth, le commissaire Gilles Friedman et le responsable de la police municipale, Patrick Johannès, Marc del Grande a déambulé dans les rues du quartier populaire de Cayenne. Cette opération avait pour but de sensibiliser les habitants au port du masque. À plusieurs reprises, le préfet a conseillé aux habitants, jeunes ou moins jeunes, de mettre le masque "pour se protéger et pour protéger les autres". La maire de Cayenne et le commissaire ont pour leur part distribué bon nombre de masques à tous ceux qui n'en disposaient pas. 

En parallèle, une quarantaine de policiers nationaux, de gendarmes mobiles et de policiers municipaux, se sont déployés aux quatres coins du quartier, essentiellement à toutes les intersections de la rue centrale, Ernest Prévot, pour effectuer de nombreux contrôles de tous les véhicules qui passaient par là. Samedi, lors d'une opération similaire, 65 véhicules avaient été contrôlés soit 138 personnes, en seulement 2 heures, entre 16h15 et 18h15 a expliqué le commissaire divisionnaire Gil Friedman. Il y a eu quatre défauts de contrôles techniques, 4 défauts d'assurance, deux défauts de permis, dont un qui a été placé en garde à vue, mais aussi une infraction pour port d'arme de catégorie D (couteau) ou encore une infraction liée aux stupéfiants. L'opération de ce dimanche avait la même ambition, de contrôler le respect du couvre-feu, mais aussi les anomalies habituelles que l'on peut retrouver lors de ces contrôles de police.

Notez enfin que le préfet a rappelé qu'il y aurait désormais de plus en plus de contrôles répressifs en ce qui concerne le non port du masque, mais aussi des contrôles pour le respect du couvre-feu, notamment pour les bars et restaurants. Enfin, Marc Del Grande a laissé entrevoir, un nouvel assouplissement du couvre-feu, et ce dès le week-end prochain, avec un nouveau recul de l'horaire d'entrée en vigueur du couvre-feu, si la baisse de la maladie se poursuit.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
6 commentaires

Vos commentaires

Affreux Jojo 17.08.2020

C'est bien un gilet pare-balles que porte la maire ?

Répondre Signaler au modérateur
aouara 17.08.2020

Merci à ceux qui sont sur le terrain, qui s’investissent,qui s’impliquent. Cela nous change des bavards, et des charlots.
Merci aux associations qui nous indiquent que la solidarité n’est pas un vain mot.

Répondre Signaler au modérateur
zorglub62 17.08.2020
Prévention ou sanctions ?

Il est absolument contre-productif de mélanger prévention en ce qui concerne le corona-virus et d'y associer des mesures répressives.
Le combat entre respect de la loi et celui respect des mesures sanitaires sont deux choses bien différentes.
Il y a des priorités et des actions cohérentes à recibler.

Répondre Signaler au modérateur
Garimpo 17.08.2020

Madame le maire porte un gilet pare balles ...la confiance on vous dit...

Répondre Signaler au modérateur
caracara 17.08.2020

Pas forcement utile si on tire dans la tête, par exemple!

Répondre Signaler au modérateur
seu otário 18.08.2020

ou dans le gras du bide

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
6 commentaires
4 commentaires
A la une
Une

Covid-19 : la baisse se poursuit

HRE - Vendredi 18 Septembre 2020

2 commentaires

Vidéos

Voir toutes les vidéos