• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
CONFLIT DU TRAVAIL

Les services techniques de Saint-Laurent menacent d'une grève

Samuel ZRALOS Mercredi 8 Juin 2022 - 18h05
Les services techniques de Saint-Laurent menacent d'une grève
Les mécontents réclament un retour à des journées en continu. - DR

Les salariés de la mairie ont débrayé ce mercredi matin pendant une heure et demi, pour réclamer de nouveaux horaires et le paiement d'heures supplémentaires qui courraient sur quatre ans. Une réunion est prévue le 15 juin.

 « On a débrayé parce que les horaires ne nous conviennent pas ». Difficile d'être plus clair que ce salarié, qui préfère conserver l'anonymat, rencontré ce matin aux services techniques municipaux de Saint-Laurent du Maroni. Le personnel affiche volontiers sa mobilisation et prévient d'entrée de jeu : si leurs revendications ne sont pas satisfaites, ils affirment qu'ils n'hésiteront pas à se mettre en grève.

« Pourquoi faire 35h en deux parties ? », poursuit le même salarié, qui reproche à la mairie la continuité d'une expérimentation débutée il y a six ans, la journée de travail avec coupure. Les mécontents réclament un retour à des journées en continu. « On a travaillé ainsi pendant 30 ans et c'était bien », commente un autre agent.
Des arriérés de salaire réclamés

Les débrayeurs sont d'autant plus remontés qu'ils accusent par ailleurs la mairie de ne pas leur avoir payé 1h45 d'heures supplémentaires par semaine sur les quatre dernières années. Un manque à gagner dont ils réclament le paiement au plus vite.

La mairie leur aurait promis une réponse dans la semaine concernant les horaires de travail, tandis qu'une réunion est prévue avec les élus le 15 juin à propos des heures supplémentaires. Sophie Charles étant actuellement en congés, de même que son directeur de cabinet, c'est le 1er adjoint, Mickle Papayo, qui gère actuellement le dossier. Il n'a pas souhaité s'exprimer, préférant renvoyer à une prise de parole de la maire de la ville le 15 juin.
Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
2 commentaires

Vos commentaires

siage 09.06.2022

Une heure et demi de débrayage, c'est la pause habituel entre le casse croûte et la coupure. Pas d'impact sur le rendement.

Répondre Signaler au modérateur
Paassy 08.06.2022
Ben voyons

Ah, quand le prix de l'essence augmente, certains se reveillent de leur indecrottable torpeur pour gratter des heures et minutes, au bout de 4 années sans s'en être rendu compte...

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
1 commentaire
A la une