France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK

« La politique enversles demandeurs d’asile s’est encore durcie »

« La politique enversles demandeurs d’asile s’est encore durcie »

La Cimade vient de publier le rapport d’activité des centres de rétention administratifs (CRA) pour l’année 2018. En Guyane, comme ailleurs, la politique de l’État s’est durcie envers les demandeurs d’asile. Les conséquences sont nombreuses.

Le bilan d’activité 2018 du centre de rétention administratif de Guyane est sans appel. La politique de l’État s’est durcie envers les demandeurs d’asile.

« Le centre enferme beaucoup plus que les années précédentes », constate Lucie Curet, directrice de la Cimade en Guyane. Les arrestations et placement en rétention se sont multipliés pour atteindre les 2 000 cas l’an passé, contre 1 500 en 2017.

« Les expulsions sont organisées plus loin », précise Lucie Curet. Elles se font par avion mais...

France-Guyane 640 mots - 15.06.2019
L’accès à la totalité de ce contenu est payant ou réservé aux abonnés
Déjà abonné(e) ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié

Abonnez-vous

À partir de 8€ /mois

Achetez une formule à l'acte

Accès au site pendant 24h A partir de 1,70€
Voir toutes les offres