France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

L'UTG dément d'éventuelles coupures de courant

P.-Y. C. Lundi 16 Décembre 2019 - 20h13
L'UTG dément d'éventuelles coupures de courant
La centrale EDF de Dégrad-des-Cannes (photo d'archives)

Pour Davy Rimane, il n'est pas question de gener la population, alors que des messages sur les réseaux sociaux font état d'un "vote de l'UTG" en faveur des coupures d'électricité.

Pas de coupures d'électricité à craindre. C'est ce qu'a assuré Davy Rimane, de l'UTG-Eclairage, ce lundi soir à FA Guyane. Depuis la fin de l'après-midi, des messages sur les réseaux sociaux font état d'un "vote" de l'UTG en faveur des coupures de courant à partir de ce mardi, troisième jour de grève contre la réforme des retraites.
L'UTG est en grève depuis ce lundi matin. Des militants se sont installés devant les dépôts de la Sara, à Rémire-Montjoly et à Kourou, et en bloquent les entrées principales. Ils laissent en revanche les camions-citernes s'approvisionner à Rémire-Montjoly par une entrée secondaire. À 16 heures, ils ont entamé une réunion avec le préfet, pour faire valoir leurs revendications plus larges que le retrait du projet de réforme des retraites. Cette réunion s'est terminée vers 20 heures. L'UTG devait décider ensuite de ses prochaines actions. Mais selon Davy Rimane, il n'est pas question de "gêner les gens".