France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK

Félix-Éboué, Melkior-Garré et Balata : des lycées en détresse

Félix-Éboué, Melkior-Garré et Balata : des lycées en détresse

Les personnels de la vie scolaire, soutenus par les professeurs exercent leur droit de retrait face à la montée des violences à Balata tandis qu’à Melkior-Garré c’est la dangerosité des installations qui est dénoncé. Au lycée Félix-Éboué, les grévistes demandent une nouvelle direction.

À Melkior-Garré, les professeurs craignent pour la sécurité des élèves

Suite à une assemblée générale, mardi, une cinquantaine de professeurs du lycée Melkior-Garré, soit un tiers des effectifs, ont fait valoir leur droit de retrait pour dénoncer la dangerosité des installations vieillissantes et notamment du système électrique. « Depuis la semaine dernière, il n’y a plus d’électricité au quatrième étage, donc il n’y a pas de climatisation et il est impossible de faire cours », déplore Marion...

franceguyane.fr 1463 mots - 03.10.2019
L’accès à la totalité de ce contenu est payant ou réservé aux abonnés
Déjà abonné(e) ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié

Abonnez-vous

À partir de 8€ /mois

Achetez une formule à l'acte

Accès au site pendant 24h A partir de 1,70€
Voir toutes les offres