France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

David Riché dénonce l’insalubrité du commissariat après sa garde à vue

P.R. Lundi 9 Décembre 2019 - 11h01

Le maire de Roura David Riché dénonce dans un courrier aux ministres de la justice et de l'intérieur, l'insalubrité des "geôles" du commissariat de Cayenne

Placé en garde à vue la semaine dernière, le maire de Roura s'insurge aujourd'hui contre l'état d'insalubrité des geôles du commissariat de Cayenne.

Suite à sa garde à vue du 3 décembre dernier dans une affaire de favoritisme et recel de favoritisme (lire ici), David Riché, maire de Roura, vient d’adresser un courrier au ministre de l’intérieur Christophe Castaner et la garde des sceaux Nicolle Belloubet afin de dénoncer les conditions indignes dans lesquels il a été placé.

« Personne n’est au-dessus des lois, commente David Riché, mais la contrainte judiciaire n’autorise pas […] de placer des personnes dans des conditions d’humiliation ». Il continue, photos à l’appui : « l’état d’insalubrité de la geôle n°5 dans laquelle j’ai passé la nuit […] est la démonstration physique de l’état actuel de mon péyi : une Guyane délabrée en dépit de son appartenance au territoire républicain. À bout de force je me suis résigné à me coucher sur un matelas crasseux en plastique déchiré de toute part. J’attire votre attention sur le risque infectieux que cela représente ».

Le maire de Roura David Riché dénonce dans un courrier aux ministres de la justice et de l'intérieur, l'insalubrité des "geôles" du commissariat de Cayenne -


Pour en savoir plus :