France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
IRACOUBO

Barrage filtrant mis en place ce matin à Iracoubo

Samir MATHIEU Samedi 19 Octobre 2019 - 10h52
Barrage filtrant mis en place ce matin à Iracoubo
Le barrage filtrant a provoqué des embouteillages sur la RN1 dans le bourg d'Iracoubo - photo WhatsApp

Un barrage a été mis en place ce matin à Iracoubo par le collectif des habitants, en colère à cause de l'insécurité qui règne dans la commune.

 Il y a eu des embouteillages ce matin sur la RN 1 à Iracoubo. Un barrage a été mis en place par les habitants de la commune (par le collectif des habitants soutenu par le collectif Trop Violàns). Ils protestent contre l'insécurité ambiante et face à l'absence de réponse des autorités. Une réunion devait en effet avoir lieu aujourd'hui en présence du procureur de la République de Cayenne, mais elle a été annulée en raison de son absence. Une première réunion avait eu lieu avec les gendarmes et la maire d'Iracoubo il y a quinze jours après un braquage qui avait eu lieu chez une dame âgée de la commune. Mais après son arrestation, le braqueur présumé a été relâché par la justice dans l'attente de sa comparution au tribunal. Un choix qui a provoqué l'incompréhension et la colère à Iracoubo. L'annulation hier de la réunion prévue aujourd'hui a été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase selon les collectifs. Finalement, les habitants ont obtenu la tenue d'une nouvelle réunion samedi prochain à la mairie d'Iracoubo, avec le procureur de la République Samuel Finielz.