France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Appel à la grève contre la réforme des retraites

Mercredi 20 Novembre 2019 - 03h15
 Appel à la grève contre la réforme des retraites
« Pour gagner exactement la même chose les salariés devront partir à la retraite autour de 68 ans au lieu de 64 en moyenne », alerte l'intersyndicale interprofessionnelle qui relaie l'appel à la grève national du 5 décembre contre la réforme des retraites. - Angelique GROS

Le mouvement de grève national lancé pour le retrait de la réforme des retraites le 5 décembre est relayé en local par une intersyndicale interprofessionnelle.

Les syndicats Solidaires, la FSU, Unsa éducation et FO, réunis hier matin devant la préfecture appellent à relayer le mouvement de grève nationale lancé le 5 décembre contre la réforme des retraites. L’intersyndicale, aussi formée de la CGT de la CGT et du Sgen-CFDT, doit se réunir pour fixer les modalités de la manifestation d’ici la fin de semaine. Elle est aussi soutenue par la CFE-CGC, qui n’appelle cependant pas à la grève. Avec cette réforme l’État entend remplacer le système actuel des retraites par un système à point où tous les régimes seront unifiés.

« 68 ans au lieu de 64 »

Pour l’intersyndicale, cette réforme engendrera une baisse inévitable du montant des pensions et ce pour tous les travailleurs, qu’ils relèvent du régime des indépendants, du privé ou du public. « Pour gagner exactement la même chose, les salariés devront partir à la retraite autour de 68 ans au lieu de 64 en moyenne », alerte Alexandre Dechavanne, FSU. Quand au décalage de l’âge de départ à la retraite, les syndicats y sont fermement opposés. « Même si on vit plus longtemps nous ne sommes pas en meilleure santé. Beaucoup de salariés finissent leur carrière soit avec des accidents de travail ou des arrêt maladie et ces années là impactent forcément leur niveau de pension », prévient Alexandre Dechavanne. Devant le déficit du système actuel des retraites Philippe Bouba (Solidaires), défend, qu’« il faut taxer le capital et le patronat pour une meilleure répartition des richesses. »

Angélique GROS

Une retraite à 585 euros brut

Fin 2018, on recense 11 056 retraités du régime général en Guyane et 881 retraités du régime agricole. Les retraités du régime général, qui sont majoritaires, perçoivent, hors retraites complémentaires et avant prélèvements sociaux, une pension mensuelle d’un montant moyen brut de 585 euros contre 686 au national. « Du fait des carrières à trous, avec des périodes d’inactivité, des jobs… on a beaucoup plus de précarité des retraités en Guyane », explique Jean-Christophe Dulin, directeur retraites à la Caisse générale de sécurité sociale.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
7 commentaires
17 commentaires
A la une
1 commentaire
3 commentaires
1 commentaire
1 commentaire