Santé

Un manque criard d'orthophonistes

Un manque criard d'orthophonistes

Conscient du manque de places dans les cabinets d'orthophonie, l'URPS a organisé sa première permanence, qu'elle espère mensuelle, dans le quartier de Balata à Matoury, samedi matin.

Tire la langue comme ça ! Et maintenant, fais la tristesse. Répète : Maman ne me laisse pas regarder des dessins animés.
 
Vanessa Le Tainturier, orthophoniste libérale basée sur Matoury, observe Chamaïcka. La maman, Natacha est venue ce samedi matin, dans la maison de service public du développement social urbain (DSU) de la ville de Matoury, dans le quartier de Balata, car sa fille a subi une opération légère sur le frein de sa langue. On lui a raccourci ce frein afin que la langue puisse...
franceguyane.fr 1362 mots - 07.05.2022
L’accès à la totalité de ce contenu est payant ou réservé aux abonnés
Déjà abonné(e) ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié

Abonnez-vous


Le premier mois à 1€

Pass numérique 1 jour

Accès au site pendant 24h pour 1,70€
Voir toutes les offres