France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Un cas de tuberculose au service de néonatalogie du Char

Lundi 16 Septembre 2019 - 03h10
Un cas de tuberculose au service de néonatalogie du Char
Cas de tuberculose - DR

La malade est une soignante du service. Les bébés qu’elle a pris en charge et ses collègues sont suivis.

Un cas de tuberculose suspecté le 21 août a été diagnostiqué quelques jours plus tard chez une soignante du service de néonatalogie de l’hôpital de Cayenne (Char). Suite à ces résultats, la soignante a été mise sous traitement et isolée. Le centre de lutte antituberculose, les équipes de pédiatrie, l’unité des maladies infectieuses, l’équipe d’hygiène hospitalière de l’hôpital de Cayenne ainsi que la médecine du travail ont été mobilisés.

Un dispositif pour informer les parents des 13 bébés pris en charge par cette soignante a été mis en place afin qu’ils puissent recevoir des traitements préventifs adaptés. Les personnels du Char qui ont exercé aux côtés de la soignante ont eux aussi dû effectuer une consultation médicale et recevoir pour certains d’entre eux un traitement préventif. Pour l’heure, aucun des bébés ou des personnels n’a développé la maladie.

Une enquête dans la famille et auprès des contacts réguliers de la patiente, qui n’est plus contagieuse, a été organisée par le centre de lutte antituberculose. La tuberculose étant une maladie a évolution lente toutes les personnes exposées, dont les 13 bébés, font l’objet d'un suivi.

L’Agence régionale de santé rappelle que « la tuberculose est une maladie qui se transmet essentiellement par voie respiratoire de personne à personne, mais est faiblement contagieuse. (...) Elle apparaît de façon lente, après une incubation durant plusieurs semaines, et se manifeste le plus souvent chez les adultes par une toux persistante, une fièvre, une fatigue profonde, une perte de poids importante et inexpliquée ».

A. G.

Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une
Une

Saint-Laurent : les élèves du lycée...

Mercredi 16 Octobre 2019