France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Tuberculose : un plan de dépistage à Saint-Laurent

Mardi 16 avril 2019
Tuberculose : un plan de dépistage à Saint-Laurent
Radio des poumons pour détecter la tubercolose - © The University of Kansas

Un plan de dépistage a été mis en place dans la ville après la découverte d’un foyer de 11 cas de tuberculose. Des réunions sont prévues aujourd’hui et demain dans les établissements où cinq enfants atteints de la maladie sont scolarisés.

Faut-il s’inquiéter des cas de tuberculose découverts à Saint-Laurent ? (lire notre édition d’hier) « Il ne faut pas paniquer. C’est une maladie qui est peu contagieuse. Pour attraper la tuberculose, il faut être en contact rapproché et prolongé avec le sujet », explique Solène Wiebner-Papin, directrice de santé publique à l’Agence régionale de santé (ARS).

Depuis lundi, le centre de lutte antituberculose (Clat) et l’ARS travaillent de concert pour identifier les personnes ayant été en contact avec onze cas suspects ou confirmés de tuberculose. Cinq enfants sont actuellement sous traitement.

« À ce jour, on a uniquement identifié des cas au sein d’un noyau familial et on enquête sur leur quotidien, sur les endroits où ils ont été pour déterminer quelles personnes ont été en contact avec eux », explique Florence Huber, coordinatrice des centres de prévention de santé de la Croix-Rouge.

Premiers dépistages mercredi

L’enquête a commencé par la famille proche et va ensuite porter sur les établissements scolaires des enfants. Aujourd’hui et mercredi, des réunions sont organisées dans ces établissements pour les familles. Les dépistages des personnes ayant été en contact avec les malades doivent commencer demain à l’hôpital de Saint-Laurent. « Nous sommes en train de travailler sur la logistique. Un car doit être affecté », poursuit Florence Huber. Pour l’heure, 50 à 60 personnes contacts ont été identifiées. Elle devront passer une radio pulmonaire et effectuer des examens complémentaire si besoin.

« La tuberculose est fréquente en Guyane. On dénombre 70 et 90 cas par an en moyenne mais d’habitude c’est plutôt des cas isolés », rappelle Florence Huber. C’est pourquoi une autre enquête permettant de déterminer la source de ce foyer tuberculeux est en cours.

Angélique GROS

Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

Ta race Boulba 16.04.2019
VACCINATIONS

Quid de la vaccination obligatoire pour rentrer à l'école. Qui doit contrôler? La mairie, les services de l'état? Avant, en section des grands, il y avait une visite obligatoire pour tous les enfants et tous les dépistages, avant l'entrée en CP. Cette visite est elle passée à la trappe sous le poids de la rationalisation budgétaire????

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
1 commentaire
A la une