France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Se faire dépister contre le diabète, c’est vital

Samedi 16 Novembre 2019 - 03h15
 Se faire dépister contre le diabète, c’est vital
Johann Fonck, infirmier ainsi que Annie Sewmar et David Moore, deux étudiants en 3ème année de IFSI de Cayenne étaient, jeudi, à la pharmacie Arago pour une campagne de dépistage de diabète et d'informations sur la maladie dans la cadre de la journée Mondiale du diabète. - BERNARD DORDONNE

Depuis sa création en 1991, la Journée mondiale du diabète, organisée chaque 14 novembre, est le symbole d’une mobilisation collective. Son objectif : mieux faire connaître la maladie, sa prise en charge et surtout les moyens de la prévenir. Des dépistages ont lieu aujourd’hui à Cayenne, Saint-Laurent, Matoury, Rémire-Montjoly, Mana, Macouria et Sinnamary.

Jeudi, les dépistages du diabète organisés dans plusieurs pharmacies du département ont connu un véritable succès populaire. Les actions de dépistage du diabète se poursuivent aujourd’hui, avec notamment par une opération du Rotary club de Cayenne de 8 heures à 13 heures, à la maison de santé pluridisciplinaire Arago, rue François-Arago à Cayenne.

Cette action diabète du Rotary de Cayenne est orchestrée en collaboration avec la pharmacie Arago qui met à disposition de l’équipe médicale le matériel manquant. Une action qui a pour objectif de diffuser l’information pour augmenter et améliorer la connaissance du diabète, et coupler l’action diabète à la sensibilisation et à la prévention des pathologies cardiovasculaires.

Des élèves dépistés au collège Justin-Catayée

Durant toute cette matinée, des infirmiers, des podologues, des spécialistes dans le matériel para-médical seront présents à la maison de santé Arago pour sensibiliser les visiteurs aux risques du diabète, pour réaliser des tests de mesure de glycémie capillaire et de tension artérielle, et pour encourager les comportements préventifs de chacun.

Toujours aujourd’hui, une campagne de dépistage relative au diabète est organisée par les Lions clubs de la zone 3 Guyane avec le concours de l’association L.I.D.E.R. Diabète (Lions international dépistage et recherche diabète), partenaire du Lions clubs international. Pour cette action qui va se dérouler de 9 heures à 13 heures, les Lions seront répartis dans toute la Guyane et notamment au marché de Saint-Laurent du Maroni, sur la place Yves-Patient à Mana, au marché couvert de Sinnamary, au supermarché U Express de Soula à Macouria, au centre commercial de Montjoly 2 à Rémire-Montjoly, à la boulangerie Bousaïd à Cayenne et au centre commercial Carrefour à Matoury. L’objectif est d’effectuer des tests pour connaître le taux de glycémie et sensibiliser les personnes sur les risques du diabète.

Hier, plusieurs élèves du collège Justin-Catayé de Cayenne ont été dépistés. Le but de cette opération en milieu scolaire était de fournir au rectorat des chiffres pour que l’institution mette en place de façon pérenne un système de dépistage dans les établissements scolaires, tout au long de l’année et n’ont pas une fois par an.

En Guyane, 10 % de la population touchée

Le diabète en Guyane est un fléau. On estime à 10 % la part de la population dans tous les milieux sociaux impactées par la maladie. Le service endocrinologie-diabétologie-nutrition de l’hôpital de Cayenne, dirigé par le Dr Nadia Sbbah, est le seul service spécialisé en Guyane pour traiter les patients diabétiques. Au total, vingt-trois professionnels de santé — des infirmiers, des nutritionnistes pour un accompagnement thérapeutique ainsi que des coaches sportifs — travaillent dans cet hôpital de jour qui accueille 4 000 patients en visite par an. Pour éviter sa saturation, les responsables ont mis en place une unité mobile d’éducation thérapeutique composée de cinq professionnels de santé et qui contribue à l’élaboration de règles hygiéno-diététiques.

Bernard DORDONNE

Le diabète en Guyane est un fléau. On estime à 10 % le nombre de la population dans tous les milieux sociaux impactées par la maladie. - BERNARD DORDONNE
les dépistages organisés dans plusieurs pharmacies du département ont connu un véritable succès populaire - BERNARD DORDONNE

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
3 commentaires
A la une
1 commentaire