France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Prévention, dépistage et réconfort contre le cancer

Jeudi 7 Novembre 2019 - 03h05
 Prévention, dépistage et réconfort contre le cancer
Céleste Adélaïde - Aurélie Ponsot

Dans le cadre d’Octobre Rose, le service social de santé publique de l’hôpital de Kourou a organisé une journée de sensibilisation le 31 octobre. Plusieurs stands tenus ont délivré des renseignements sur la prévention, du dépistage ou de la prise en charge du cancer du sein. Rencontre avec trois d’entre elles...

texte

Chitale Remonja - Aurélie Ponsot
Christiane Kong - Aurélie Ponsot
Réconfort et féminité durant la chimiothérapie

Nous sommes un salon de coiffure, à la base. Nous avons eu des clientes qui commençaient une chimiothérapie. Elles avaient les cheveux qui tombaient ainsi que de fortes démangeaisons au niveau du cuir chevelu. J’ai alors eu l’idée d’ouvrir un espace pour elles, après avoir suivi une formation au sein des services de cancérologie en France. J’ai également reçu l’agrément de la sécurité sociale qui me permet de les accompagner sur les remboursements des perruques, bandeaux ou accessoires. Elles doivent venir avec une ordonnance. Quand elles arrivent dans mon salon, je leur offre déjà un protocole apaisant (kit de produits pour la peau et les cheveux), mais également des produits pour les ongles qui deviennent souvent noirs avec la chimio, ainsi que des produits pour les cils et les sourcils. Puis nous discutons, elles choisissent leurs perruques ou bandeaux. Pour les prothèses mammaires, elles sont vendues à la pharmacie de Cayenne et à la pharmacie du Larivot.

Fashion Studio, 9, rue Félix-Eboué à Cayenne. Tel : 0694 31 43 85.

Céleste Adélaïde - Aurélie Ponsot
L’importance du dépistage

Nous sommes responsables de la coordination du dépistage du cancer sur tout le territoire sous la tutelle de l’ARS (Agence régionale de santé), de l’Inca (Institut national du cancer) et de la sécurité sociale. Nous intervenons sur les dépistages du cancer du sein, du colon ainsi que du col de l’utérus. Pour le cancer du sein, nous envoyons une invitation à toutes les femmes de 50 à 70 ans, dans le but qu’elles prennent un rendez-vous pour une mammographie qui sera prise en charge à 100 % par la sécurité sociale. Une fois l’examen effectué, nos équipes proposent une deuxième lecture des clichés, puis un suivi du dossier médical en supplément du médecin traitant de la patiente. Nous intervenons également de la même manière pour le cancer colorectal, en envoyant une invitation à tous les Guyanais entre 50 et 74 ans, afin qu’ils se rendent chez leur médecin traitant. Il leur remettra un kit pour analyser s’il y a présence de sang dans les selles. C’est la première étape, suivie d’une coloscopie si la présence de sang dans les selles est avérée. Dans le cadre du cancer du col de l’utérus, l’invitation est envoyée aux femmes de 25 à 65 ans, afin de procéder à un frottis cervico-utérin. Selon les résultats, la procédure peut amener à un test HPV ou une colposcopie. Là encore, nous suivons les dossiers en complément des médecins traitants.

CRCDC, 13, boulevard Nelson-Mandela. Tel : 0594 38 09 39.

Chitale Remonja - Aurélie Ponsot
Prévention et soutien

Nous participons aujourd’hui dans le cadre d’Octobre rose. Nous venons parler du cancer du sein, mais aussi de tous les autres cancers. Nous avons plusieurs missions : aider à la recherche scientifique, faire de l’information et de la prévention mais aussi sensibiliser les gens au dépistage. Nous les incitons à répondre aux invitations du CRCDC (centre de coordination des dépistages des cancers). Enfin, nous proposons un soutien psychologique pour les malades et leurs proches. Depuis trois ans, nous avons une socio-esthéticienne qui prodigue des soins aux malades de l’hôpital de Cayenne. Nous aimerions également proposer aux malades des séances d’activité physique adaptées. Nous pouvons aussi les aider financièrement, par exemple payer une prothèse, mais nous n’ intervenons qu’en dernier recours, une fois que toutes les autres aides ont été refusées.

Ligue contre le cancer, 91, avenue Charles-de-Gaulle, Cayenne. Tél. : 0694 26 15 38.

Christiane Kong - Aurélie Ponsot

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
3 commentaires
A la une
7 commentaires