• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
KOUROU

Non respect des règles sanitaires : L'hôtel des Roches à Kourou fermé pendant un mois par la préfecture !

Samir MATHIEU Mercredi 30 Décembre 2020 - 13h03
Non respect des règles sanitaires : L'hôtel des Roches à Kourou fermé pendant un mois par la préfecture !
L'hôtel des Roches sera fermé du 4 au 31 janvier suite à la décision de la préfecture. - Hôtel des Roches

Le préfet vient de décider de la fermeture de l'hôtel des Roches à Kourou pendant tout le mois de janvier, en raison du non respect constaté des règles sanitaires, notamment lors d'une soirée qui a eu lieu le dimanche 20 décembre dernier. Parmi les reproches formulés, il y avait beaucoup plus de participants qu'annoncé et absolumement pas de distanciation sociale et peu de personnes qui portaient le masque. Les vidéos avaient le tour des réseaux sociaux.

 La préfecture avait donné le ton en début de semaine dernière en postant un message sur sa page Facebook annonçant que des mesures seraient prises à l'encontre des établissements qui ne respectent pas les règles sanitaires. Le post faisait suite à deux soirées qui avaient eu lieu les week-end précédents : une à Saint-Laurent du Maroni et pour laquelle le secrétaire général de la préfecture, préfet par interim à ce moment là, Paul-Marie Claudon avait réagit en vidéo sur les réseaux. Il s'agissait de la Soso Chwity à L'Amourette le 12 décembre et l'autre qui avait eu lieu à l'hôtel des Roches à Kourou le 20 décembre.

Voici le message d'avertissement qu'avait posté la préfecture sur les réseaux sociaux la semaine dernière. - DR


Le courroux du nouveau préfet est finalement tombé sur l'hôtel des Roches, qui va être fermé administrativement pendant la quasi-totalité du mois de janvier, du lundi 4 au dimanche 31 janvier prochain. C'est une décision très forte de l'autorité préfectorale. Certains observateurs sur Kourou expliquent que le préfet à voulu "faire un exemple avec l'hôtel des Roches en tapant très fort" et pour montrer que "tout le monde peut être sanctionné". L'hôtel des Roches est la propriété du CNES. Il avait accuelli le dimanche 20 décembre dernier la Sunset Chill, organisée par Soyana. 

Pour être précis, cette fête avait été déclarée auprès de la préfecture qui a autorisé la tenue de ce rassemblement. Or, il y a eu beaucoup plus de monde qu'annoncé (certains ont parlé de près de 300 participants) et les vidéos ont montré que peu de personnes portaient le masque.

L'arrêté, qui a été signé ce mercredi, sera publié ce jeudi sur le site de la préfecture.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
9 commentaires

Vos commentaires

spar fell 31.12.2020

Bonjour,

Franchement, ça ne me déplaît franchement pas que l'hôtel des Roches, repaire de bobos métropolitains et succursale festive du CNES, lequel se croit sans doute au dessus des lois, que cet hôtel donc soit fermé. Maintenant, attention que cette mesure ne soit pas une simple opération de com' de la préfecture... il reste encore tant de privilèges et de passe-droit dans ce beau pays de Guyane.
Un métro (pas vraiment bobo)

Répondre Signaler au modérateur
jeje973 31.12.2020

L'organisateur de l'évènement doit également être sanctionner par une amende car il a généré sans nul doute des profits.

Répondre Signaler au modérateur
RAPHI 31.12.2020

et a St Laurent pas de fermeture ?

Répondre Signaler au modérateur
Guyane14 31.12.2020
Sanctions justes...?

J’entends certains qui se réjouissent de la sanction préfectorale à l’encontre de l’Hôtel des Roches...
Génial effectivement ! Des milliers d’euros de denrées à jeter et surtout des dizaines de personnes au chômage...
M le Préfet a t il pensé à cela ?
A t il pensé avant de montrer les muscles à son arrivée que cette soirée était privatisée ? Que l’organisateur avait en charge le service d’ordre ? Quid de sa responsabilité ? Que c’était la Cage et non l’hôtel qui était concerné ? Comment a t il fait pour compter les gens présents (car il convient d’être précis dans ces moments) ? Qu’une fermeture administrative est régi par un code légal précis...?
Bref avant de se réjouir que quelqu’un aie montré les muscles, inquiétons nous davantage de savoir ce que vont devenir des employés guyanais qui n’y sont pour rien

Répondre Signaler au modérateur
RAF973 31.12.2020

Guyane 14
Vous plaisantez avec toutes vos questions ?

Répondre Signaler au modérateur
Mamour 30.12.2020

d'un autre côté. c'est vrai que c'est le CNES qui organise des sound system sauvages à plusieurs centaines de personnes, hors couvre feu. etc....c'est évident que les règles doivent être les mêmes pour tous, y compris pour un établissement tel que celui là, mais ça serait bien que la règle et les peines circulent AUSSI là où il y a AUSSI des problèmes

Répondre Signaler au modérateur
dogs 31.12.2020

Tournez 10 fois votre langue dans votre bouche avant de parler.la cage ce n'est pas l'hôtel des roches et encore moins le restaurant qui est irréprochable!

Répondre Signaler au modérateur
Harold 30.12.2020

Très bien ! Il est temps de frapper fort

Répondre Signaler au modérateur
tronokar 30.12.2020

Excellent !
Être la propriété du CNES ne met pas à l'abri, très bon message et bien fait pour leur g...
Bravo au nouveau préfet !

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
1 commentaire
1 commentaire
A la une
2 commentaires