France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
Mélanie Déchalotte, auteur du Livre noir de la gynécologie

Les violences gynécologiques : un tabou à briser

Les violences gynécologiques : un tabou à briser

La journaliste a mené une enquête, notamment auprès des femmes, pendant plus de deux ans pour faire la lumière sur ce qui se passe entre les murs des cabinets de gynécologie et lors des accouchements. Ces témoignages parfois glaçants sont consignés dans un livre paru en 2017. Invitée en Guyane dans le cadre de la Semaine de la bientraitance en gynécologie-obstétrique, l’auteure sera présente pour des dédicaces à la librairie Lettres d’Amazonie, à Rémire-Montjoly à partir de 17 heures.

Qu’est-ce qui vous a poussé à écrire Le Livre noir de la gynécologie ?

Le tabou car les histoires de gynécologie, on ne se les raconte qu’entre femmes. J’ai été témoin d’une maltraitance gynécologique et j’ai commencé à travailler sur un documentaire sur le sujet pour France culture en 2014. Avant même qu’il ne soit diffusé, il y avait déjà des commentaires sur le site qui me remerciait de briser le tabou. Il y a une vraie pudeur, une vraie honte à parler de ces histoires. Après la diffusion...

France-Guyane 1512 mots - 16.05.2019
L’accès à la totalité de ce contenu est payant ou réservé aux abonnés
Déjà abonné(e) ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié

Abonnez-vous

À partir de 8€ /mois

Achetez une formule à l'acte

Accès au site pendant 24h A partir de 1,70€
Voir toutes les offres