France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
santé

« Les patients pourront être vus en temps et en heure »

Dès lundi, le docteur Nadia Sabbah, responsable du service de diabétologie au centre hospitalier Andrée-Rosemon, expérimente un nouveau protocole qui va permettre aux infirmières du service d’adapter l’insulinothérapie des patients diabétiques, de type 1 ou 2, et des diabètes gestationels, sans forcément avoir besoin de se concerter avec elle.

Pourquoi mettre en place ce protocole ?

Déjà, les deux infirmières qui sont dans ce protocole sont des infirmières d’éducation thérapeutiques qui ont un diplôme universitaire (DU) de diabétologie et des années d’expérience derrière elles. Elles savent comment adapter les doses d’insulines mais avaient besoin de ma validation donc ça va permettre de valoriser le travail qu’elles font et faisaient déjà. […] Étant la seule spécialiste au sein de l’hôpital je n’ai que très peu de créneaux libres...

France-Guyane 501 mots - 20.04.2019
L’accès à la totalité de ce contenu est payant ou réservé aux abonnés
Déjà abonné(e) ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié

Abonnez-vous

À partir de 8€ /mois

Achetez une formule à l'acte

Accès au site pendant 24h A partir de 1,70€
Voir toutes les offres