• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
CAMPAGNE VACCINALE

L'association des Maires de Guyane dénoncent les propos de la directrice de l'ARS

XP.LP. Mardi 2 Mars 2021 - 11h45
L'association des Maires de Guyane dénoncent les propos de la directrice de l'ARS
Clara de Bort, directrice général de l'ARS

 Dans un communiqué signé ce mardi matin de la main de son président François Ringuet -maire de Kourou- l'Association des Maires de Guyane (AMG) réprouve les déclarations de Clara de Bort, directrice générale de l'ARS. Invitée hier soir, lundi 1er mars, à l'occasion d'un entretien télévisé en direct : Clara de Bort a affirmé que l'AMG "était informée et partageait sa stratégie de concentrer des centres de vaccinations".

 C'est pourtant la décision de fermer celui de Sinnamary pour ne se cantonner qu'à Cayenne, Kourou et Saint-Laurent qui a provoqué l'ire des édiles qui depuis qualifient les dires de la directrice de l'ARS de "fallacieux" puisqu' "aucun Maire n'a été associé à la stratégie de vaccination sur le territoire".

Le communiqué invoque les notions de "proximité" et de collégialité quant à la nature des mesures à prendre à ce propos. Ils se déclarent se tenir "à disposition" de la directrice de l'ARS en conclusion du texte.

Contactés par nos soins, les services de l'Agence Régionale de Santé n'ont pas encore répondu à nos sollicitations d'entretien, mais tiennent à rappeler que des représentants de l'Association des Maires de Guyane assistent à leurs côtés aux réunions hebdomadaires du comité interministériel de crise (CIC).

AMG

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
4 commentaires

Vos commentaires

Vado 03.03.2021
AMG

carences de compétences versus trop-plein d'ego

Répondre Signaler au modérateur
bozo 02.03.2021
à la porte !

Dans tous les pays, dans le monde entier, la volonté est la même.

Que ce soit à la CTG ou encore la Haute Autorité de Santé, la volonté est la même.

Cette volonté est de multiplier le plus possible les points de vaccination, et face à cette politique mondiale, l'ARS Guyane semble bien isolée.

On a pas connu les raisons de départ de l'ancien Prefet.
Mais on connait bien des raisons qui pourraient entraîner le départ de la direction de l'ARS...

Répondre Signaler au modérateur
g6d 02.03.2021

La Guyane manque de médecins, donc ils travaillent là où il y a le plus d'activité. Quelle mesure a été prise par les élus pour en augmenter le nombre ? Veulent ils jouer la même mascarade que la Martinique qui a payé des médecins cubains en limite de compétence ?

Répondre Signaler au modérateur
lestranger 02.03.2021

Ici c'est l'Etat qui rémunère des médecins majoritairement d'afrique de l'Ouest.C'est vrai, ils parlent francais, c'est au moins une compétence ...

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
4 commentaires
2 commentaires
2 commentaires
A la une
2 commentaires