France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK

IVG au Char : « Des problèmes de disponibilité du bloc et des personnels »

 IVG au Char : « Des problèmes de disponibilité du bloc et des personnels »

Pour le Dr Christian Cérol, qui effectue la quasi-totalité des avortements au centre hospitalier de Cayenne, la prise en charge des IVG ne pose pas de problème. La direction du Char admet en revanche des délais de prise en charge trop longs.

La vérité semble difficile à démêler au centre hospitalier Andrée-Rosemon (Char). Alors que l’Agence régionale de santé (ARS) dénonce que l’ensemble des gynécologues de l’hôpital utilise leur clause de conscience pour éviter de pratiquer des avortements, ceux-ci s’en défendent.

Christian Cérol, le gynécologue libéral qui effectue la quasi-totalité de ces actes, ne comprend pas la polémique. Il intervient depuis plus de vingt ans pour pratiquer des IVG au Char et effectue ses vacations les...

franceguyane.fr 619 mots - 03.12.2019
L’accès à la totalité de ce contenu est payant ou réservé aux abonnés
Déjà abonné(e) ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié

Abonnez-vous

À partir de 8€ /mois

Achetez une formule à l'acte

Accès au site pendant 24h A partir de 1,70€
Voir toutes les offres