« Il y a une opportunité à saisir »

Comment est née l'initiative?

L'idée est née de manière totalement spontanée. J'étais dans le nord du Brésil lorsque Bolsonaro a annoncé qu'il allait renvoyer les médecins cubains exerçant dans son pays. Je me suis dit qu'il y avait une opportunité à saisir pour la Guyane : nous vivons dans un désert médical, ces médecins sont juste derrière notre frontière, l'urgence, c'est de réussir à les attirer chez nous avant qu'ils ne soient envoyés ailleurs. J'en ai donc immédiatement parlé à...

France-Guyane 574 mots - 01.03.2019
Cet article d'archive est payant ou réservé à nos abonnés ayant un crédit suffisant
Vous disposez d'un compte avec un crédit d'archives ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié
Nos formules d'achat d'archive à l'unité
Nos formules d'abonnement

Découvrez toutes nos offres d'abonnement

Découvrir