• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
SOCIETE

Hausse du recours à l'IVG en Guyane

Elias HALILE-AGRESTI (e.halile-agresti@agmedias.fr) Lundi 6 Juin 2022 - 13h34
Hausse du recours à l'IVG en Guyane
Image d'illustration - Ministère de la Santé

La Guyane est le département de France où le ratio d'Interruption Volontaire de Grossesse est le plus élevé. Quelques 3600 opérations de ce type ont été pratiquées dans les établissements de santé Guyanais en 2021.

L’an dernier en Guyane, avec 3 619 avortements enregistrés pour 8 205 naissances vivante, il s’est pratiqué plus de deux Interruptions Volontaires de Grossesse pour cinq naissances. Soit plus de 42 IVG pour 1 000 femmes âgées de 15 à 49 ans, selon les indicateurs du ministère de la Santé.

C’est 50 % de plus que dans l’ensemble des départements et régions d’Outre-mer, et presque trois fois plus que dans l’Hexagone.

D'autant que la tendance est à la hausse. Selon un rapport de la Direction des Etudes de la Recherche et des Statistiques : 3175 IVG ont été pratiquées en Guyane en 2020, soit 444 opérations de moins qu'en 2021.

Pourtant, la Guyane détenait déja le ratio le plus haut de France, ainsi que le pourcentage le plus élevé de mineur ayant eu recours à une interruption volontaire de grossesse (13%). 

En effet, la loi française permet à toute femme enceinte qui ne souhaite pas poursuivre sa grossesse de pouvoir l'arrêter gratuitement avant un certain délai : c'est l'interruption volontaire de grossesse (IVG). Les jeunes filles de moins de 18 ans peuvent en bénéficier sans l'accord de leurs parents.

Un annuaire en ligne permet de trouver rapidement l’adresse d’un professionnel et/ou d’un établissement de santé réalisant l’IVG en Guyane.


Tableau des délais et des méthodes d'Interruption Volontaire de Grossesse - Ministère de la Santé


Selon la loi, l’IVG doit être pratiquée avant la 12ème semaine de grossesse, soit 14 semaines après le début des dernières règles (semaines d’aménorrhée).

L’IVG peut être pratiquée par un gynécologue, un médecin généraliste ou une sage-femme. L’ensemble des frais sont remboursés à 100% par la sécurité sociale.

Depuis le 1er janvier, les jeunes femmes âgées de 12 et 25 ans peuvent également bénéficier d’une prise en charge par l’Assurance maladie, et sans avance de frais :

- d’une première consultation avec un médecin ou une sage-femme pour parler de leur santé sexuelle, de la contraception et de la prévention des infections sexuellement transmissibles (IST)

- de différents types de contraception (pilules hormonales de 1re ou de 2e génération, implant contraceptif hormonal, dispositifs intra-utérins (DIU) ou stérilets, diaphragmes, progestatifs injectables)

- d'une consultation de suivi lors de leur première année de contraception avec un médecin ou une sage-femme puis d’un suivi une fois par an

- d’examens ou d’actes médicaux en lien avec la contraception



Près de 90% des IVG pratiquées en Guyane en 2021 l'ont été par voie médicamenteuse - Illustration


Par ailleurs, une loi visant à renforcer le droit à l’avortement a été publiée le 3 mars au Journal Officiel. Elle prévoit notamment :

- L’allongement de deux semaines du délai de recours à l’IVG chirurgicale : qui passe de 12 à 14 semaines de grossesse

- L’allongement de deux semaines du délai pour l’IVG médicamenteuse : elle passe de 5 à 7 semaines

Retrouvez plus d'informations sur les plateformes Infos IVG et IVG Info.
Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
2 commentaires

Vos commentaires

jayjay5 07.06.2022
irresponsable

au lieu de "prendre des precaution" (comme sortir avant ou alors "capote" par ex), y font des enfants pour ensuite les tuez... ya des pays ou "avortement" est interdit par la loi...

Répondre Signaler au modérateur
Féfé973 08.06.2022

Heureusement que la France ne fait pas parti de ces pays !

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
Société

Emmanuel Macron : « Nous réintègrerons les...

Propos recueillis par François-Xavier Guillerm, notre correspondant à Paris - Mardi 7 Juin 2022

Vous avez nommé Yaël Braun-Pivet après l'Appel de Fort-de-France des cinq présidents des...

2 commentaires
1 commentaire
3 commentaires
A la une
2 commentaires