• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
GUYANE

Exclusif FG : Bientôt 250 médecins étrangers en Guyane

Samir MATHIEU Mercredi 26 Août 2020 - 18h01
Exclusif FG : Bientôt 250 médecins étrangers en Guyane
La directrice de l'ARS Clara de Bort a envoyé le listing des 249 postes à pourvoir mardi au ministère de la santé. - Samir MATHIEU

C'est du jamais vu ! L'ARS (Agence régionale de la santé) va lancer très rapidement le recrutement de 249 médecins étrangers pour qu'ils viennent travailler en Guyane. Comment est-ce possible ? Quelles sont les spécialités et établissements concernés ? Quelles sont les modalités ? On vous explique tout.

 "C'est  assez révolutionnaire"... de l'aveu même de Clara de Bort, ce recrutement à grande échelle, est "inédit" pour la Guyane. "Là, nous sommes loin du problème des médecins cubains", rajoute la directrice générale de l'ARS, en référence aux polémiques passées, sur les difficultés à faire venir des médecins cubains en Guyane. Là, il s'agit d'un recrutement majeur qui va être lancé.

L'ARS va lancer avant la fin de l'année le recrutement de 249 médecins étrangers (hors Union européenne) pour qu'ils viennent excercer en Guyane. Le détail des postes concernés va être publié d'ici quelques semaines, au Journal officiel. La directrice générale de l'ARS vient tout juste d'envoyer ce listing au ministère de la santé ce mardi. Nous vous en révélons en exclusivité le contenu (voir ci-dessous).. Concrètement, 109 postes seront à pourvoir au CHC (Centre hospitalier de Cayenne), 31 au CHK (Centre hospitalier de Kourou), 85 au Chog (Centre hospitalier de l'ouest guyanais), 23 à Guyane Santé et 1 poste pour Rainbow Guyane.
Les premiers arrivés en fin d'année ou en janvier

Ce recrutement massif a été rendu possible grâce à un travail légistatif qui a été construit avec les différents partenaires que ce soit de la santé et des politiques.

Concrètement, un nouveau décret, du 31 mars, et publié le 1er avril dernier au JO est entré en vigueur le 26  juillet dernier. Il va permettre de remplacer l'ordonnance de 2005, qui régissait les règles de recrutement de médecins étrangers pour la Guyane et Saint-Pierre et Miquelon. Cette ordonnance de 2005 sera caduque à la fin de l'État d'urgence sanitaire le 31 octobre prochain. Et c'est le nouveau décret, dont Clara de Bort à participé a la rédaction, qui sera le seul et unique document validant les recrutements de médecins étrangers en Guyane, mais aussi pour la Martinique, la Guadeloupe et Saint-Pierre et Miquelon, qui sont aussi concernés par ce dispositif. Et c'est à partir de ce moment précisément que pourront être lancé les recrutements, "pour une arrivée des premiers médecins pour la fin de l'année ou pour janvier 2021" espère Clara de Bort. 

L'obejctif est clair pour Clara de Bort : la parution de l'arrêté fixant le nombre de postes à pourvoir par structures d'accueil et par profession devrait permettre de garantir l'accès à une offre de soins sur tous les territoires et de stabiliser un effectif médical déjà en tension.
Augmenter la qualité des recrutements

Mais il y a plusieurs éléments à prendre en compte. Premièrement, les hôpitaux ne sont pas obligés d'effectuer tous les recrutements qu'ils ont proposé dans le listing. Deuxièmement, le recrutement sera deux fois plus compliqué que par le passé. Désormais, chaque médecin qui voudra postuler, devra monter un dossier et passer un oral devant une commission créée pour l'occasion, et qui sera présidée pour la première année, par la directrice générale de l'ARS de Guyane, Clara de Bort.

Ensuite, le candidat accepté devra passer une seconde étape avec le recrutement des hôpitaux et structures de santé privés qui ont aussi ouvert des postes."Cela va permettre d'augmenter en terme de qualité de recrutement" précise Clara de Bort, qui reconnaît que par le passé, il y avait des cas qui avaient pu laisser à désirer. "C'est tout l'objectif de ce système, favoriser le nombre de candidatures pour avoir le choix de sélectionner les meilleurs d'entre eux" résume la directrice générale de l'ARS. Notez tout de même que les hôpitaux ne sont pas dans l'obligation de recruter les 249 médecins. "Ils en ont la possibilité mais pas l'obligation", complète Clara de Bort.
Pas de concurrence avec les médecins français

Enfin, et c'est un point majeur dans ce dispositif : les médecins seront recrutés pour des durées déterminées, allant de 6 mois à 4 ans, et ne pourront pas dépasser 2025. Car en 2025, l'année coïcidera avec l'augmentation passée des numerus clausus, et il devrait y avoir alors beaucoup plus de médecins français formés, qui pourront venir en Guyane. Sur ce dernier point Clara de Bort est formelle : "ces médecins étrangers n'entrent pas en concurrence avec les médecins français". Si un médecin français plus compétent qu'un médecin étranger postule sur un poste, qui apparaît sur cette liste, il peut très bien lui être attribué.

Voici dans le détail les postes concernés dans les hôpitaux guyanais et établissement de santé :
Pour l'hôpital de Cayenne (109 postes) par spécialité :
- 7 gynécologie-obstétrique
- 7 pédiatrie néonaologie
- 6 pédiatrie
- 10 urgences
- 1 urgences pédiatriques
- 2 réanimation
- 4 endocrinologie
- 3 cardiologie
- 2 neurologie
- 3 néphrologie
- 2 hématologie
- 5 médecine interne
- 2 addictologie
- 2 médecine générale
- 2 oncologie
- 7 psychiatrie
- 3 pedo-psychiatrie
- 1 gériatre
- 12 anesthésie-réanimation
- 1 chirurgie orthopédique
- 3 chirurgie digestive
- 2 ophtalmologie
- 2 chirurgie ORL
- 3 radiologie
- 2 odontologie
- 4 biologie
- 2 anatomopathologie
-5 sages femmes

Pour l'hôpital de Kourou (31 postes) :
- 7 urgences
- 2 chirurgie-neurologique
- 2 ORL
- 2 ophtalmologie
- 2 cardiologie
- 2 infectiologie
- 3 gynécologie-obstétrique
- 2 chirurgie viscérale
- 4 anesthésie-réanimation
- 2 urologie
- 1 radiologie
- 2 chirurgie orthopédique

Pour le centre hospitalier de l'ouest guyanais à Saint-Laurent : 85 postes
- 6 gynécologie-obstétrique
- 5 néonatologie
- 6 pédiatrie
- 5 psychiatrie
- 7 urgences
- 3 infectiologie
- 4 médecine générale
- 2 cardiologie
- 2 ophtalmologie
- 2 nephrologie
- 2 gastro-entérologie
- 2 internistes
- 2 ORL
- 2 viscérale
- 2 orthopédie
- 8 anesthésistes
- 2 laboratoire
- 2 pharmacie
- 3 radiologie
- 1 santé publique
- 2 odontologie
- 15 sages femmes

Pour les établissements privés Guyane Santé : 23 postes
- 7 généralistes
- 2 médecine physique et rééducation
- 1 nutritionniste
- 1 neurologue
- 1 gériatre
- 1 cardiologue
- 1 pneumologue
- 3 gastro entérologues
- 1 gynécologie obstétrique
- 1 orthopédiste
- 4 sages femmes

Pour Rainbow Guyane : 1 poste
- 1 médecin généraliste

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
4 commentaires

Vos commentaires

MartinEden 27.08.2020

Rainbow Guyane ? Joli nom.
Où va loger tout ce beau monde ?
L'attractivité pourrait venir de la construction de logements pour le personnel médical avec des loyers modérés.

Répondre Signaler au modérateur
momeme 27.08.2020

Pourquoi des loyers modérés
Ils ne seront pas payés normalement ?

Répondre Signaler au modérateur
Miroslav 27.08.2020

Si ça fonctionne comme en métropole, les médecins étrangers ne sont pas rémunérés comme les médecins français. Inutile de vous préciser qu'ils sont beaucoup moins bien payés. Pour compenser, ils accumulent les gardes. Les médecins étrangers sont déjà très nombreux dans les hôpitaux en métropole. Ils étaient en première ligne lors de la coronacrise. Quelques syndicats hospitaliers ont attiré l'attention sur la situation de ces professionnels pas assez reconnus. Conclusion : certains d'entre-eux seront donc éligibles aux HLM.

Répondre Signaler au modérateur
Féfé973 28.08.2020

sans être aussi bien payé qu'un médecin français, j'ose espérer quand même qu'un médecin étranger exerçant en guyane, avec les 40 % de sursalaire qu'il doit toucher, gagne quand même un salaire lui permettant de vivre au minimum comme un fonctionnaire de catégorie B

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
6 commentaires
1 commentaire
A la une

Vidéos

Voir toutes les vidéos