France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Covid-19 : Dans les maternités, les papas n’ont plus le droit de visite [VIDEO]

Pierre ROSSOVICH / José PIERRE Mercredi 15 Avril 2020 - 12h46
Covid-19 : Dans les maternités, les papas n’ont plus le droit de visite [VIDEO]

Visites interdites pour les conjoints sauf à l’accouchement, circuit dédié pour les patientes Covid-19, la maternité du Centre Hospitalier de Cayenne suit un protocole qui devrait encore se durcir en cas de passage au stade 3 de l'épidémie.

Comme dans toutes les maternités de France depuis le confinement, le papa (ou accompagnant), qui ne doit présenter aucun symptôme, est autorisé à assister à l'accouchement. Il peut ensuite rester les deux heures suivant celui-ci en salle de naissance. Après cela, les visites sont interdites jusqu'au retour à la maison. La patiente devra aussi penser à ammener tout le nécéssaire dont elle aura besoin, car il ne sera pas permis de lui apporter par la suite. 

• Les explications de Dorianne Amaranthe, sage-femme du bloc obstétrical du CHC :

Vidéo réalisée par José PIERRE & Pierre ROSSOVICH / Crédits : Centre Hospitalier de Cayenne


Mis à part ce détail ô combien important pour les familles, la crise sanitaire n'a pour l'instant eu que peu de répercussions sur les services de maternité du CHC.

Toutes les femmes enceintes sont accueillies au pôle femme-enfant par une prise de température. "Toutes les patientes suspectées de Covid-19 ont été testées négativement pour l'instant", souligne Cathleen Crosnier de Bellaistre, sage-femme et cadre du bloc obstétrical du CHC Andrée-Rosemon.

Si une patiente s'avérait atteinte du covid-19, la procédure prévoit qu'elle soit accompagnée aux urgences gynéco-obstétricales. Une chambre privée lui serait alors allouée. Une équipe mobile de l'unité de maladies infectieuses tropicales effectuerait les prélèvements et la patiente serait prise en charge par une sage-femme et une aide-soignante dédiées.

"Une patiente atteinte du Covid-19 pourrait tout de même allaiter son nouveau-né", poursuit Cathleen Crosnier de Bellaistre, ainsi que garder son enfant près d'elle, à condition de porter un masque en permanence, en en changeant toutes les quatre heures, et de rester à deux mètres de distance durant les repas et le sommeil.

"Dès que l'on passera en stade 3, les patientes devront porter un masque durant l'accouchement", poursuit-elle.

En attendant, toutes les consultations, telles que les échographies, sont maintenues.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
3 commentaires
A la une
4 commentaires